Akinwumi Adesina appelle les diplômés de l’Université de Minna à créer un Nigéria nouveau, plus grand et plus dynamique

0 11

(BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT) – L’Université fédérale de technologie de Minna a décerné un doctorat à titre honorifique au président de la Banque africaine de développement, Dr Akinwumi Adesina. Cet honneur lui a été conféré lors de la 38e Journée des fondateurs et de la 30e cérémonie de remise des diplômes de l’université, qui se sont déroulées mercredi 2 février 2022 à Minna.

Dr Adesina s’est joint à trois autres lauréats du doctorat honorifique : l’ancien chef d’État nigérian, le général Abdulsalam Abubakar (GCFR), Alhaji Abdul Samad Rabiu, (CON) et Malam Mele Kolo Kyari.

Les cérémonies de remise des diplômes se sont déroulées en présence du sultan de Sokoto, du Etsu Nupe, de chefs traditionnels, de hauts fonctionnaires, de chefs d’entreprise et de dirigeants politiques, ainsi que de plusieurs dignitaires venus de tout le Nigéria.

À cette occasion, Dr Adesina a souligné le rôle de soutien du président Muhammadu Buhari dans son élection à la présidence de la Banque africaine de développement.

« Je suis tout particulièrement reconnaissant à Son Excellence le général Abdulsalam Abubakar, qui m’a pris sous son aile et a mené un lobbying intense en ma faveur lorsque je me suis présenté à l’élection pour la présidence de la Banque africaine de développement en 2015. Le général Abdusalam s’est entretenu avec le président élu de l’époque, Muhammadu Buhari, qui, à son tour, m’a apporté un solide soutien. Il a également contacté le président Goodluck Jonathan et l’ancien vice-président Atiku Abubakar pour qu’ils soutiennent ma candidature. Vous avez joué un rôle essentiel dans ma réussite. Je tiens à le souligner publiquement et à vous adresser mes remerciements les plus sincères. Votre Excellence, je vous en suis reconnaissant. »

Le président Buhari a fermement soutenu Dr Adesina, ce qui a conduit à sa réélection pour un second mandat en septembre 2020.

Dr Adesina, ancien ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a évoqué son expérience à ce poste. « La technologie est le moteur du monde. En ma qualité de ministre de l’Agriculture, je me suis servi de la puissance de la technologie et des téléphones portables pour permettre à 15 millions d’agriculteurs d’avoir accès à des semences améliorées et pour mettre fin à la corruption dans le secteur. C’était révolutionnaire – une première, non seulement en Afrique, mais dans le monde entier. Cette initiative a permis au Nigéria de produire une quantité record de 21 millions de tonnes de denrées alimentaires. Elle a renforcé la sécurité alimentaire et accru la richesse des agriculteurs du nord-est, du nord-ouest, du centre-nord, du sud-ouest, de l’est et du sud du pays. Elle a apporté plus de transparence et de responsabilité dans l’utilisation des fonds publics ».

« Vous êtes les acteurs des succès futurs du Nigéria et de grandes opportunités s’offrent à vous, car vous avez été préparés au succès par une université spécialisée dans la technologie. »

Plusieurs entrepreneurs nigérians du secteur des technologies financières lèvent des millions de dollars en utilisant la technologie pour fournir des systèmes de paiement numériques. Trois entreprises nigérianes de technologie financière (Intersswitch, PayStack et Flutterwave) ont atteint la barre du milliard de dollars.

Dr Adesina a déclaré que « les entreprises de technologies financières africaines ont levé 1,4 milliard de dollars en 2019, soit le triple de ce qui avait été levé en 2018. Deux ans plus tard, en 2021, elles ont levé environ 5 milliards de dollars ».

Le président de la Banque africaine de développement a souligné le rôle majeur joué par la technologie pour renforcer les systèmes de sécurité, la reconnaissance militaire et le renseignement, ainsi que l’imagerie satellitaire et la télédétection pour surveiller les effets du changement climatique. Citons également l’utilisation de drones pour livrer des intrants agricoles et des fournitures médicales dans des endroits reculés. 

Sur le ton de la plaisanterie, Dr Adesina a fait remarquer que « les robots cognitifs sont désormais au cœur de la fabrication industrielle. Dans un avenir très proche, grâce à l’apprentissage automatique et à l’intelligence artificielle, vos collègues de bureau ou à l’usine ne seront plus Musa, Emeka, Yetunde ou Ada, mais Yekini Jones ou Bobo, les robots. Grâce à la reconnaissance faciale, Yekini et Bobo, les robots, vous salueront chaque matin en disant “Bonjour Musa, Emeka, Yetunde et Ada”. Et vous direz : “Bonjour Yekini, Bonjour Bobo. Allez, on y va.

« La Banque africaine de développement prépare la jeunesse africaine à prendre la tête de la nouvelle économie numérique. Nous venons d’accorder 170 millions de dollars au Nigéria pour soutenir son initiative I-DICE, qui contribuera à développer l’industrie numérique et à créer des emplois dans les industries créatives », a déclaré Dr Adesina.

Dr Adesina a lancé un appel aux diplômés : « Vous avez été formés à Minna pour être envoyés dans d’autres régions du Nigéria, en Afrique et dans le monde. Construisez un Nigéria nouveau. Un Nigéria intelligent. Un Nigéria dynamique. Un Nigéria compétitif à l’échelle mondiale. Tout est entre vos mains. Maintenant, foncez et faites-en une réalité ! Je vous souhaite beaucoup de succès et que Dieu vous bénisse abondamment. Félicitations ! » 

À l’issue de la cérémonie de remise des diplômes, Dr Adesina et son épouse Yemisi ont rendu des visites de courtoisie aux anciens chefs d’État, le général Ibrahim Gbadamasi Babangida et le général Abdulsalam Abubakar.

Cet article est apparu en premier sur https://www.agenceecofin.com/gestion-publique/1202-95080-akinwumi-adesina-appelle-les-diplomes-de-l-universite-de-minna-a-creer-un-nigeria-nouveau-plus-grand-et-plus-dynamique

Laisser un commentaire