entre Dabaiba et Bachagha, le pays compte à nouveau deux Premiers ministres – Jeune Afrique

0 17

L’ONU s’apprêterait à reconnaître la nomination par le Parlement de Tobrouk de Fathi Bachagha, l’ancien ministre de l’Intérieur, à la tête d’un nouveau gouvernement d’union nationale. Mais l’actuel Premier ministre n’entend pas céder la place.

Quel est l’avenir du gouvernement parallèle de Fathi Bachagha ? Le poids lourd misrati a été nommé Premier ministre à l’unanimité par le Parlement de Tobrouk le 10 février. Mais l’actuel chef du gouvernement d’union nationale, Abdulhamid al-Dabaiba, refuse de se retirer.

Ce dernier a d’ores et déjà annoncé qu’il ne remettrait le pouvoir qu’« à un gouvernement élu ». Après l’échec du processus électoral onusien qui a conduit au report des élections prévues en décembre, la tenue des scrutins avait été repoussée à juin.

Au lendemain de la nomination de Fathi Bachagha, il règne un air de déjà-vu en Libye. Entre 2014 et 2021, deux gouvernements s’étaient affrontés : celui de Tripoli, reconnu par les Nations unies et dirigé par Fayez al-Sarraj, et celui, non-officiel, de l’Est, nommé par le Parlement de Tobrouk et dirigé par Abdallah al-Thani.

Mais le bras de fer entre Abdulhamid al-Dabaiba et Fathi Bachagha semble tourner à l’avantage de ce dernier, qui dispose de plusieurs atouts pour écarter son rival.

Connexion Est-Ouest

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1311765/politique/libye-entre-dabaiba-et-bachagha-le-pays-compte-a-nouveau-deux-premiers-ministres/

Laisser un commentaire