Un élève tué par ses camarades à Douala ; la grand-mère du défunt rompt son silence

0 25

D’après le reportage diffusé par Canal 2 international, le jeune collégien âgé de 14 ans a trouvé la mort lors d’une partie de pocket dans un établissement scolaire de la ville de Douala.


Douala (c) Droits réservés

Feudjio Bryan, 14ans et élève au Collège Nanfack à Bonamoussadi ans arrondissement de Douala 5ème, région du Littoral, a été poignardé à mort par ses compagnons alors qu’il se livraient comme chaque soir avec ses amis, à une partie de pocket vulgairement appelé « Jambo ».

Selon le reportage de Canal 2 international, la scène tragique se déroule à l’Ecole publique de Bepanda où le défunt et sa banda avaient l’habitude de se retrouver de retour des classes.

Alors qu’ils se livraient à leur « activité » post-scolaire, une bagarre dont nous ignorons l’origine, a déclenché et mort d’homme s’en est suivie : « Bryan est poignardé par plusieurs fois au cou par des élèves du lycée de Bepanda », relate Samuel Bayiha Bayiha de la chaine verte.

Interrogé par notre confrère, maman Juliette grand-mère de Feudio Bryan, dit ne pas savoir que son petit-fils s’adonne aux jeux de hasard.   

 « On me tire on dit seulement que viens, viens. C’est quand j’entre ici que ton enfant Bryan, on l’a poignardé jusqu’à ce qu’il est mort à l’intérieur de l’Ecole publique de Bepanda. Quand il rentrait de l’école, il ressortait et quand il revenait je demandais d’où il sortait. Il me disait qu’il était à l’entrée du lycée de Bepanda avec son ami, ils étaient en train d’apprendre. Moi je ne savais pas qu’ils sont en train de faire autre chose », a-t-elle raconté en sanglots.

Pour l’heure des présumés assassins du jeune élève ont été interpellés et placés en garde à vue à la brigade de Bépanda.



Newsletter :
Déjà plus de 8000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/fr/bled/1125804-un-eleve-tue-par-ses-camarades-a-douala-la-grand-mere-du-defunt-rompt-son-silence

Laisser un commentaire