pourquoi la majorité comme l’opposition revendiquent la victoire – Jeune Afrique

0 15

Au lendemain des élections du 23 janvier, le camp présidentiel a plusieurs motifs de réjouissance. Mais ses adversaires aussi… Décryptage.

Dans cet entrelacs de départements et de villes ou de communes, il est délicat de tirer une leçon univoque des élections locales qui viennent de se tenir au Sénégal. Qui peut prétendre avoir gagné ? Le nombre très important de collectivités territoriales remportées par la majorité présidentielle et les quelques bastions électoraux – ultrapeuplés – de certaines grandes villes gagnées par l’opposition s’équilibrent-ils ou donnent-ils l’avantage à l’un des deux camps en lice ?

Contrairement à une présidentielle où à des législatives (où les résultats apparaissent limpides dès le soir du vote), les élections locales sont bien plus complexes à analyser. Et chaque camp en joue, utilisant ses propres atouts pour tirer la couverture à lui. Du côté de la majorité présidentielle, une simple carte du pays diffusée aux médias quelques jours après le scrutin suffit à comprendre pourquoi l’on se félicite. À l’échelle nationale, la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY) semble en effet avoir tapissé le Sénégal en marron-beige (ses couleurs emblématiques).

Mais dans le camp d’en face, on invoque les projections découlant des grands bastions remportés par la coalition Yewwi Askan Wi (auxquels s’ajoutent ceux de la coalition Wallu Sénégal et d’autres listes citoyennes ou dissidentes) pour prédire une possible cohabitation lors des législatives du 31 juillet et, qui sait, une alternance lors de la présidentielle qui se tiendra au début de 2024.

• Qui a gagné ? Qui a perdu ?

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1307870/politique/locales-au-senegal-pourquoi-la-majorite-comme-lopposition-revendiquent-la-victoire/

Laisser un commentaire