je t’aime, moi non plus – Jeune Afrique

0 15

L’annonce de l’expulsion de l’ambassadeur de France à Bamako, le 31 janvier, a encore fait monter d’un cran la tension entre Paris et Bamako. Une situation critique, mais qui a connu plusieurs précédents depuis l’indépendance. Décryptage.

« Le gouvernement de la République du Mali annonce officiellement la fin de ses relations diplomatiques, militaire et économique avec la France. » Ce communiqué, relayé maintes et maintes fois fin janvier, s’est révélé être un faux. Mais s’il a pu tant circuler, c’est bien que les relations entre les deux pays tombent de Charybde en Scylla. La rupture n’a pas eu lieu, du moins pas encore, mais l’expulsion de l’ambassadeur de France, Joël Meyer, lundi 31 janvier, marque un acte de plus dans la détérioration des relations entre les deux pays. Une décision qui intervient après une série de passes d’armes entre les autorités de Paris et de Bamako. Les sujets faisant l’objet de graves discordes ne manquent pas : le déploiement de sociétés de sécurité privée russe de la nébuleuse Wagner, la prolongation de la transition, les accords de défense…

La tension était sévèrement montée en septembre dernier quand le Premier ministre malien, Choguel Maïga, avait accusé la France, à la tribune de l’ONU, d’ « abandonner le Mali en plein vol » dans la lutte contre le terrorisme. Depuis, elle n’a cessé de croître et les dirigeants des deux pays se sont régulièrement répandus en invectives les uns contre les autres dans les médias.

« Propos inacceptables »

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1305419/politique/mali-france-je-taime-moi-non-plus/

Laisser un commentaire