ce que la mission ONU-Cedeao a dit au lieutenant-colonel Damiba – Jeune Afrique

0 18

Une délégation ministérielle s’est rendue le 31 janvier à Ouagadougou pour voir l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré. Et faire passer un message très clair au nouvel homme fort du Burkina.

Le 31 janvier, des émissaires de l’ONU et de la Cedeao ont emboîté le pas aux chefs d’état-major du Bénin, du Ghana, de la Guinée-Bissau, du Liberia, du Nigeria et du Sénégal, venus rencontrer deux jours plus tôt à Ouagadougou la junte au pouvoir.

Parmi ces envoyés spéciaux figuraient notamment les ministres des Affaires étrangères Shirley Ayorkor Botchway (Ghana), Mamadou Tangara (Gambie) et Aurélien Agbénonci (Bénin), le représentant spécial de l’ONU en Afrique de l’Ouest Mahamat Saleh Annadif et deux représentants de la Cedeao : Jean-Claude Kassi Brou, président de la commission et le général Francis Béhanzin, commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité.

Première étape : le palais de Kosyam, où la délégation s’est entretenue avec un groupe de militaires (accompagnés de quelques civils), conduit par le lieutenant-colonel Naon Daba. Cet officier est considéré comme l’un des hommes de confiance de Paul-Henri Sandaogo Damiba, dont il fut le promotionnaire au Prytanée militaire de Kadiogo (PMK).

Transition courte

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1306111/politique/burkina-ce-que-la-mission-onu-cedeao-a-dit-au-lieutenant-colonel-damiba/

Laisser un commentaire