Ferdinand Ngoh Ngoh et Samuel Mvondo Ayolo, coups bas sans gants – Jeune Afrique

0 59

Alors qu’un remaniement gouvernemental pourrait avoir lieu à l’issue de la compétition, début février, les deux collaborateurs de Paul Biya se livrent une guerre larvée. Objectif : obtenir la confiance du président.

Qui, du secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh, ou du directeur du cabinet civil (DCC), Samuel Mvondo Ayolo, quittera le palais d’Etoudi lors du remaniement que l’on prédit pour début février, une fois la Coupe d’Afrique des nations (CAN) achevée ?

Écarté de la task force, constituée par Ngoh Ngoh, chargée du suivi des chantiers de construction des infrastructures de la CAN – un programme d’investissement de 500 milliards de F CFA (762,2 millions d’euros) –, Mvondo Ayolo a pris sa revanche lors du match d’ouverture. Organisateur de la cérémonie à laquelle avait pris part Paul Biya, le directeur du cabinet civil a tenté de faire oublier son rival.

Tensions dans les tribunes VIP d’Olembe

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1303927/politique/can-au-cameroun-ferdinand-ngoh-ngoh-et-samuel-mvondo-ayolo-coups-bas-sans-gants/

Laisser un commentaire