Inde: Pak remettra 20 pêcheurs indiens à l’Inde à Wagah | Nouvelles de l’Inde

0 19

ISLAMABAD : Vingt Pêcheurs indiens arrêtés par le Pakistan pour avoir prétendument pénétré dans les eaux territoriales du pays doivent être remis à l’Inde via la Frontière de Wagah traversée lundi, selon un haut responsable de la prison.
Les pêcheurs, retenus Karachic’est Prison de Landhi, ont été libérés dimanche pour des raisons humanitaires.
Le surintendant adjoint de la police Azeem Thebo a déclaré qu’avec la libération de ces 20 pêcheurs indiens en signe de bonne volonté, il reste maintenant 568 pêcheurs indiens en prison, a rapporté le journal Dawn.
Les pêcheurs libérés, arrêtés pour être entrés illégalement dans les eaux pakistanaises et avoir pêché sans autorisation, ont été escortés à Lahore par la route par la Fondation Edhi.
Un porte-parole de la Fondation Edhi, une organisation de protection sociale à but non lucratif, a déclaré que l’association prendrait en charge leurs frais de voyage jusqu’à Lahore, où ils seraient remis à Force de sécurité des frontières.
La Fondation Edhi a également versé Rs 5 000 à chaque pêcheur en signe de bonne volonté.
L’un des pêcheurs, Bhavesh Bhika, qui a purgé quatre ans de prison, a déclaré que le bateau sur lequel il se trouvait avait dérivé vers les eaux pakistanaises pendant la nuit.
« Il n’y a pas de frontière dans la mer. Nous n’avions aucun moyen de savoir que nous avions violé votre frontière », a-t-il déclaré.
Le Pakistan et l’Inde arrêtent régulièrement des pêcheurs rivaux pour avoir violé la frontière maritime qui est mal marquée à certains endroits.
Selon les listes de prisonniers échangées par l’Inde et le Pakistan au début de cette année, au moins 628 prisonniers indiens étaient détenus au Pakistan, dont 51 civils et 577 pêcheurs.
Le gouvernement indien a également partagé la liste des 355 Prisonniers pakistanais en Inde, dont 282 civils et 73 pêcheurs.
Les pêcheurs du Pakistan et de l’Inde se retrouvent généralement en prison après avoir été arrêtés pour avoir pêché illégalement dans les eaux territoriales de l’autre.
L’ONG Pakistan Fishermen Forum a déclaré qu’en raison de l’absence d’une ligne de démarcation claire dans la zone côtière de la mer d’Oman entre les deux pays, les pêcheurs qui ne possèdent pas l’équipement de navigation moderne traversent par erreur les lignes rouges et se retrouvent en prison. .

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur https://timesofindia.indiatimes.com/india/pak-to-hand-over-20-indian-fishermen-to-india-at-wagah/articleshow/89087050.cms

Laisser un commentaire