Jean-Marc Kabund, seul contre tous ? – Jeune Afrique

0 16

Jean-Marc Kabund avait sûrement imaginé un début d’année moins tumultueux. Depuis l’annonce sur les réseaux de sa démission du poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale, le patron de l’UDPS semble lentement mais sûrement s’acheminer vers une mise à l’écart du pouvoir.

Tout a commencé par un accrochage entre les policiers chargés de sa sécurité et un élément de la garde républicaine roulant à contresens dans un véhicule appartenant à un membre de la famille de Félix Tshisekedi, le 11 janvier. En réponse à l’arrestation de ce membre de l’unité chargé d’assurer la protection du chef de l’État, les « bérets rouges » de la garde républicaine ont mené une « expédition punitive » au domicile de Kabund.

Depuis, pas un jour ne passe sans que Jean-Marc Kabund ne soit publiquement désavoué par une frange de la majorité présidentielle. Tour à tour, des porte-paroles des groupes parlementaires de l’Union sacrée, des députés nationaux et provinciaux de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont pris acte de sa démission à l’Assemblée, invitant au passage le parti présidentiel à tourner la page Kabund.

Nombreux ennemis

Architecte de l’ombre de l’Union sacrée, particulièrement actif dans le débauchage de députés du Front commun pour le Congo de Joseph Kabila – dont il protégeait les intérêts pendant le partage des postes – Kabund était aussi critiqué en interne.

Au sein du cabinet de Félix Tshisekedi, les plus proches conseillers du chef de l’État lui reprochent notamment de se comporter en « vice-président ». Au sein du parti présidentiel, sa légitimité de président intérimaire est régulièrement remise en cause, tandis que son omnipotence au sein de la majorité parlementaire lui a valu de nombreux ennemis. Désormais poussé vers la sortie par le chef de l’État, Jean-Marc Kabund peine aujourd’hui à trouver le moindre allié…

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1298966/politique/rdc-jean-marc-kabund-seul-contre-tous/

Laisser un commentaire