L’incivisme des supporters met en mal les infrastructures

0 10

Alors qu’il accueillait ses premiers matchs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021, le Stade Roumdé Adja de Garoua a été le théâtre de comportements jugés inciviques. Des supporters debout sur les chaises, jetant des ordures dans les stades ou encore utilisant des lave-mains pour se nettoyer les pieds, tels sont les clichés qui circulent sur les réseaux sociaux. Pour Roger Saidou, coordonnateur général du stade Roumdé Adjia de Garoua « le public devrait se comporter dans les règles. Les spectateurs doivent savoir que quand ils sont assis ils ne doivent pas poser les pieds sur les chaises », a-t-il regretté.

Les stades Japoma à Douala et Olembe à Yaoundé n’ont pas été épargnés. Le constat est le même, le dossier des sièges servent de repose pieds, les bouteilles plastiques, qui pourtant interdites dans les stades sont laisser par terre par leurs utilisateurs. Plus encore, au match d’ouverture, la vidéo d’un spectateur à moitié nu dansant sur les sièges a créé l’indignation.

Mais rien n’est nouveau. En 2021 lors du CHAN, le stade de Japoma avait fait l’objet de comportements similaires. Le ministre des Sports, Mouelle Kombi n’avait pas tardé dans un communiqué à interpeller les populations. Il a tenu à « rappeler à l’ensemble des spectateurs la nécessité de sauvegarder la qualité, l’intégrité et la propreté des infrastructures sportives ». A sa suite, le hashtag « keep our stadium clean » a été publié par les internautes.

Garder les infrastructures en bon état est un autre défi que le Cameroun devra tenir durant la compétition. Sur la toile, les propositions ne manquent pas. Il faut instaurer des minutes d’éducation civique avant chaque match. D’autres comme le journaliste Serge Mvé, il faut une brigade de contrôle dans nos stades afin de protéger nos infrastructures sportives. Pour les plus radicaux, le gouvernement doit instaurer une amende pour tous les supporters pris en flagrant délit.

Alors que les clichés se partagent, un appel a été lancé aux volontaires et stadiers affectés à la surveillance des infrastructures sportives à redoubler de vigilance. Selon certaines sources, une association de la société civile serait en train de rédiger un plaidoyer pour protéger les stades. Lequel plaidoyer devrait être accompagné de comité chargé de répertorier les actes de vandalisme.

Vanessa Ngono Atangana

 

cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/culture-et-societe/1301-8053-can-2021-l-incivisme-des-supporters-met-en-mal-les-infrastructures

Laisser un commentaire