les raisons du fiasco de « Tshilejelu », le projet routier de Félix Tshisekedi – Jeune Afrique

0 38

En tournée dans le Grand Kasaï, le président s’est inquiété du retard pris par les travaux routiers dans la région. Un rapport daté de novembre 2021 soulignait pourtant déjà le risque d’un « échec programmé » de ce projet. Explications.

Lancé en mars 2021 par Félix Tshisekedi, le projet « Tshilejelu », qui prévoit la réhabilitation et la modernisation de plusieurs kilomètres de routes à travers le pays, patine. Le chef de l’État, qui a regagné Kinshasa le 7 janvier après deux semaines de tournée dans le Grand Kasaï, a profité de son déplacement dans sa région d’origine pour procéder à l’inspection des travaux des différents tronçons prévus.

Le constat s’est avéré accablant et il s’est publiquement alarmé du retard pris par les chantiers. « Je suis venu pour voir de mes propres yeux s’ils ont travaillé ou pas. S’ils n’ont pas travaillé, ils me doivent des explications pertinentes, dans le cas contraire, ils iront en prison », a menacé Félix Tshisekedi devant la population de Kabinda.

Pourtant, à en croire une note datée du 30 novembre dernier et rédigée par le patron de l’Inspection générale des finances Jules Alingete Key, le président avait déjà été alerté d’un « risque majeur d’un échec programmé du projet ». Ce document, que Jeune Afrique a pu consulter, a été élaboré à l’issue d’une mission d’inspection menée à Mbuji-Mayi, capitale du Kasaï Oriental, et à Kinshasa.

« Escroquerie planifiée »

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1291665/politique/rdc-les-raisons-du-fiasco-de-tshilejelu-le-projet-routier-de-felix-tshisekedi/

Laisser un commentaire