pourquoi Ecobank croit au rebond – Jeune Afrique

0 12

Malgré les difficultés au Nigeria, « marché stratégique et de long terme », Ade Ayeyemi, directeur général du groupe panafricain, entrevoit un avenir radieux à Lagos comme partout ailleurs sur le continent.

Pionnier du développement panafricain dans le secteur financier, Ecobank Transnational Incorporated (ETI) aurait dû vivre en ce moment une période dorée, alors que les économies du continent accélèrent l’intégration de leurs marchés et que l’utilisation des nouvelles technologies pour la fourniture de services bancaires se répand à un tempo accéléré.

Le siège d’ETI à Lomé, au Togo, se trouve d’ailleurs à une courte distance en voiture du nouveau secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine à Accra, au Ghana, nouveau centre névralgique du marché unique du continent.

Réponses aux chocs

Mais les faits en ont voulu autrement. Tout d’abord, en raison des effets de longue traîne de décisions de gestion prises il y a dix ans, dont plusieurs mauvais choix d’investissement. Ensuite, à cause de la baisse des prix des matières premières, en 2016, qui a frappé les pays d’exportations qui figurent parmi ses principaux marchés. Enfin, du fait de la pandémie du Covid-19. Plutôt que de traverser une période de prospérité, Ecobank a dû prendre des décisions difficiles en matière de coûts de gestion, d’orientation commerciale et de versement de dividendes aux actionnaires.

Nous avons mis à profit cette période pour accélérer l’adoption du numérique

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1265214/economie/finance-pourquoi-ecobank-croit-au-rebond/

Laisser un commentaire