plus riche que Crésus, et que l’Afrique du Sud ! – Jeune Afrique

0 10

L’homme le plus riche de la planète est aussi plus riche que le pays qui l’a vu naître, au tout début des années 1970. Une fortune colossale, dont il pourrait céder une – petite – partie si l’ONU parvient à lui démontrer que cela permettra d’éradiquer la faim dans le monde.

Certes, comparaison n’est pas raison. Mettre en regard une production de richesse annuelle collective et une fortune accumulée à l’échelle d’une carrière individuelle est sans doute un peu trompeur. Mais certains seuils sont tout de même symboliques.

Selon le magazine économique Forbes, Elon Musk serait, depuis novembre et la flambée des actions de sa société de voitures électriques, l’homme le plus riche du monde et le premier à cumuler une fortune de plus de 300 milliards de dollars – 306,4 milliards pour être exact. Des chiffres qui donnent le tournis, si bien que le citoyen lambda finit par ne plus prendre la mesure de la richesse de cet homme né à Pretoria et aujourd’hui à la tête de la société SpaceX et de l’entreprise Tesla.

Des montants inimaginables, jusqu’à ce que l’on consulte les chiffres de la Banque mondiale. Le site de l’institution financière internationale évalue le Produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique du Sud à… 301,9 milliards en « dollars américains courants, l’année la plus récente ». Et la presse de titrer, depuis quelques semaines, que la fortune d’Elon Musk « dépasse actuellement le PIB de son pays [d’origine] ».

Même si le milliardaire a été naturalisé canadien, en 1988, puis américain, en 2002, l’Afrique du Sud pourrait se mettre à rêver du “ruissellement” du succès pécuniaire d’un de ses fils. Mais les ambitions d’Elon Musk sont ailleurs. Fin octobre, sur Twitter, il se disait prêt à céder 6 milliards de dollars de ses actions si l’ONU parvenait à démontrer que cette somme éradiquerait la faim dans le monde et si le grand public pouvait suivre précisément la manière dont l’argent serait dépensé. Par la voix du directeur du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, l’ONU l’a pris au mot en lui soumettant un plan chiffré de 6,6 milliards de dollars intitulé « un appel ponctuel aux milliardaires ». Appel du pied à peine dissimulé à l’autre richissime en pleine expansion : Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

Mais l’horizon terrestre ne suffira peut-être bientôt plus à Musk. Prestataire privé sous contrat avec la NASA, le chantre du tourisme spacial et sa société Space Exploration Technologies Corporation développent des projets d’exploration vers la Lune et Mars.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1268184/politique/elon-musk-plus-riche-que-cresus-et-que-lafrique-du-sud/

Laisser un commentaire