les réquisitions de la Cour suprême contre les tares des inspecteurs et contrôleurs d’Etat

0 14

Une quarantaine d’inspecteurs et de contrôleurs d’Etat, nommés par deux décrets présidentiels, ont prêté serment devant la Cour suprême le 25 novembre 2021. Au cours de cette audience de prestation de serment, le président de la Chambre judiciaire de la plus haute juridiction, Fonkwe Joseph Fongang, a rappelé aux récipiendaires que « en tant qu’experts, les rapports de contrôle que vous aurez à confectionner doivent être de qualité et empreints d’objectivité ».

Cette observation se nourrit d’un constat : « On est parfois étonné de voir au cours des débats d’un procès pénal les rapports des hauts experts publics être démontés point par point et s’effondrer comme un véritable château de cartes », s’émeut le président de la Chambre judiciaire. Qui poursuit : « Il est souvent difficile d’expliquer pourquoi un rapport qui conclut à un détournement de milliards de FCFA est remis en question après des débats contradictoires et le montant réel ramené à des millions de FCFA ».

Le cas de l’ancien ministre de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono, en prison depuis 2008 pour des accusations de détournement de deniers publics, semble emblématique. Tant au fil des audiences les chefs d’accusation ont fondu et le montant mis à sa charge a chuté de 14,8 milliards de FCFA au départ à une centaine de millions pendant le procès.

Pour le président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême, il y a donc urgence pour les inspecteurs et contrôleurs d’Etat de « redonner à l’expertise publique ses lettres de noblesse ». Autant dire aux rapports du Contrôle supérieur de l’Etat, la plus haute juridiction de contrôle des finances publiques.

Et pour ce faire, a indiqué Luc Ndjodo, le procureur général près la Cour suprême dans ses réquisitions, l’audit interne et externe des services publics, des entreprises et établissements publics et parapublics, des collectivités territoriales décentralisées, des structures bénéficiant des concours financiers de l’Etat doit se réaliser en toute indépendance, avec compétence et diligence.

D.M.

cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/economie-et-politique/2611-7814-gouvernance-les-requisitions-de-la-cour-supreme-contre-les-tares-des-inspecteurs-et-controleurs-d-etat

Laisser un commentaire