“Enfoiré” : Valérie Damidot se confie cash sur son avortement et le médecin qui l’a pratiqué

0 17

Ce mercredi 24 novembre, le magazine Causette a sorti son dernier numéro, dans lequel figure un dossier entièrement dédié à l’avortement. Le 29 novembre prochain, l’Assemblée nationale examinera la proposition de loi sur l’allongement de la durée légale de recours à l’IVG, que le Sénat avait déjà refusé en 2020. Pour l’occasion, le magazine féministe a invité plusieurs personnalités publiques à témoigner de leur propre avortement dans le dossier spécial « Oui, j’ai avorté ». Parmi ces récits, on peut retrouver celui de Valérie Damidot, qui s’est confié au journal sur ses deux interruptions volontaires de grossesse.

Valérie Damidot avait vingt ans lorsqu’elle est tombée enceinte pour la première fois, malgré la prise quotidienne d’un moyen de contraception. Trente-six ans plus tard, elle ne garde pas un très bon souvenir de l’avortement auquel elle a eu recours. Dans le magazine, l’animatrice a pointé du doigt certains membres du corps médical qui se sont montrés jugeants à son encontre. L’histoire commence plutôt bien, car elle affirme avoir fait toutes les démarches nécessaires avec un médecin bienveillant qui devait se charger de son IVG.

Valérie Damidot culpabilisée par son médecin

Malheureusement, le médecin victime d’un imprévu le jour de l’intervention, s’est trouvé dans l’obligation de trouver un remplaçant, qui n’a pas fait preuve de la même bienséance. « Son remplaçant m’a bien culpabilisée. ‘T’es sûre ? C’est un enfant, là. Et c’est irréversible' », a-t-elle témoigné dans les colonnes de Causette. L’animatrice de télévision s’est souvenue du malaise qu’elle a ressenti en sortant de son IVG : « A la sortie, je me suis dit : ‘T’es là pour commettre un acte médical, pas pour me dire que ça va finir à la poubelle, enfoiré.' »

Neuf ans plus tard, alors que Valérie Damidot était déjà la mère de Roxane et Norman, elle a été la cible d’une seconde grossesse non-désirée. Cette fois-ci, ce n’est pas au jugement, mais à la désinformation que la star témoigne avoir été confrontée. « J’aurais aimé qu’on m’explique plus comment ça allait se passer (…) personne ne m’avait prévenue qu’autant de sang coulait. Je n’ai pas eu mal, mais ça crée un stress, une fatigue difficile », a-t-elle déclaré.

Loading widget

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/enfoire-valerie-damidot-se-confie-cash-sur-son-avortement-et-le-medecin-qui-l-a-pratique-1454047

Laisser un commentaire