La presse espagnole parle du Clasico d’un nouvel âge, Lionel Messi à l’assaut du Vélodrome

0 47

La presse espagnole parle du Clasico d’un nouvel âge, Lionel Messi à l’assaut du Vélodrome

 

Barcelone et le Real Madrid sont prêts à en découdre avec leurs nouvelles stars, le premier Classique français de Lionel Messi d’Or ou la réponse de Cristiano Ronaldo aux médias anglais, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

La revue de presse du 24 octobre 2021
La revue de presse du 24 octobre 2021©Maxppp

Un Clasico nouvelle génération

C’est la fête du football ce dimanche, la presse espagnole nous donne rendez-vous à 16h15 pour le cultisme Clasico entre Barcelone et le Real Madrid. «Un Clasico d’un nouvel âge» titre le quotidien espagnol Marca ce matin. Sans Lionel Messi et Sergio Ramos, ce match d’anthologie semble entrer dans une nouvelle ère. Place à la jeunesse avec Ansu Fati, Gavi et Vinicius Junior ! Pour le journal AS, ce «nouveau classique» sera l’occasion de voir un duel de buteur entre Memphis Depay et Karim Benzema. Du côté du journal pro barcelonais Mundo Deportivo c’est «un classique sans peur». Le coach Blaugrana, Ronald Koeman, a demandé à ses joueurs du courage pour battre Madrid selon le quotidien. Carlo Ancelotti n’a pas hésité à lui répondre qu’il devrait bien avoir peur, car «il affronte un lion !» Le Camp Nou, plein à craquer pour l’occasion, est prêt pour la rencontre.

Messi fait ses premiers pas au Vélodrome

En France on attend avec impatience le Classique du championnat. Un choc au sommet entre l’OM 3ème et le leader parisien. «Un Classique et des virtuoses» titre ce matin L’Équipe. C’est sûr qu’avec des joueurs comme Mattéo Guendouzi, Dimitri Payet, Kylian Mbappé et surtout, Lionel Messi, le spectacle sera au rendez-vous. L’Argentin est prêt à fouler pour la première fois la pelouse du Vélodrome. «Messi à l’assaut de Marseille» annonce Le Parisien sur sa Une. Les supporters parisiens comptent énormément sur l’Argentin pour faire briller leur équipe. Le quotidien régional La Provence rappelle que ce seront les retrouvailles entre Jorge Sampaoli et Lionel Messi, qui ont collaboré en sélection nationale. Le journal en a profité également pour lâcher un petit tacle, les deux pieds décollés, contre le PSG : «La passion exacerbée versus l’argent à gogo». Un titre qui va dans le sens des déclarations de Jorge Sampaoli qui n’avait pas hésité à dire en conférence de presse que «seul un pays pouvait offrir l’équipe qu’a actuellement le PSG». Le Vélodrome va être chaud bouillant !

Ronaldo fait taire les critiques

En Angleterre, on s’attend aussi aujourd’hui à un grand match entre les deux clubs les plus titrés du pays: Liverpool et Manchester United. Les supporters Mancuniens en attendent beaucoup de la part de leur star Cristiano Ronaldo. Même s’il a su déjà se montrer décisif avec les Red devils, le portugais fait encore face à de nombreuses critiques. «Je vais encore fermer des bouches et gagner des choses» a-t-il déclaré. CR7 a tenu à mettre les choses au clair dans un entretien à Sky Sport, relayé et décrypté par le Daily Mail et le Manchester Evening News. « La critique fait toujours partie du jeu. Je ne m’inquiète pas pour ça. Et je vois même ça comme une bonne chose, pour être honnête. S’ils s’inquiètent pour moi ou s’ils parlent de moi, c’est parce qu’ils connaissent mon potentiel et ma valeur dans le football».

OM-PSG : Marco Verratti sort sur blessure

OM-PSG : Marco Verratti sort sur blessure

  • 21:41
Le Barça soutient Ronald Koeman, chahuté après le Clasico

Le Barça soutient Ronald Koeman, chahuté après le Clasico

  • 21:33

PSG : Marquinhos adoube la MNM

Le capitaine du PSG Marquinhos lors du match à Metz
Le capitaine du PSG Marquinhos lors du match à Metz©Maxppp

Dimanche, le Paris Saint-Germain leader du championnat se déplace à l’Orange Vélodrome pour y affronter l’OM (à suivre en direct commenté ici). Un Classique qui cristallise l’attention entre un PSG « Galactique » avec son redoutable trio Neymar, Messi, Mbappé et une formation olympienne séduisante. Dans une interview accordée au Parisien, le capitaine parisien Marquinhos n’a pu s’empêcher d’évoquer les trois intéressés.

« Chacun a ses qualités propres mais les trois sont des joueurs exceptionnels, qui touchent à l’extraordinaire. Ces mecs sont des génies, tout simplement. Quand je les vois à l’entraînement, je me dis que tout va trop vite dans leur tête, je ne sais pas comment ils font (rires). Nous, parfois, on regarde et on se dit :  » Waouh, mais comment ils font ça ?  » Ils ont un niveau extraordinaire. C’est bien, nous, on en profite tous les jours, » a ainsi commenté le défenseur central du PSG. Reste à savoir si la MNM tirera son épingle du jeu dimanche soir…

Pour ce premier Classico de la saison, créez votre compte Parions Sport en Ligne dès aujourd’hui et profitez du bonus de bienvenue, jusqu’à 150€ offerts. Si vous perdez votre pari, vous recevrez un pari gratuit du même montant.

LIVE : l'OM et le PSG se rendent coup pour coup !

LIVE : l’OM et le PSG se rendent coup pour coup !

  • 20:34
Les compositions officielles du Classique OM-PSG

Les compositions officielles du Classique OM-PSG

  • 19:50

OM-PSG : la flambée des prix des billets pour le Classique

Le virage sur de l'Orange Vélodrome contre Bordeaux
Le virage sur de l’Orange Vélodrome contre Bordeaux©Maxppp

C’est un secret de Polichinelle : le Classique entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain a toujours attiré les foules, que ce soit au Vélodrome ou au Parc des Princes. Et ce dimanche soir à 20h45, les deux rivaux s’affronteront dans l’antre marseillaise, déjà à guichets fermés et pourraient battre le record d’affluence de l’enceinte du boulevard Michelet, datant de novembre 2019 (65.369 spectateurs face à l’OL, victoire de l’OM 2-1). Une ambiance sûrement électrique, tellement que les joueurs et dirigeants en appellent déjà au calme.

Mais si la billetterie officielle a déjà bouclé les ventes, les places s’échangent encore dans le marché noir, et ce, jusqu’à atteindre des prix exorbitants. Un joueur serait responsable de cette flambée des prix selon des témoignages récoltés par La Provence : Lionel Messi. Le quotidien régional ajoute que pas mal de détenteurs de billets ont profité de l’engouement autour de la rencontre et de la probable présence de la Pulga pour se faire du profit à la revente, souvent au moins au double du prix initial. D’après un autre témoignage, une place en loges aurait même été revendue à 4.500 euros…

Pour ce premier Classico de la saison, créez votre compte Parions Sport en Ligne dès aujourd’hui et profitez du bonus de bienvenue, jusqu’à 150€ offerts. Si vous perdez votre pari, vous recevrez un pari gratuit du même montant.

FC Barcelone - Real Madrid : la réaction de Ronald Koeman qui va faire parler

FC Barcelone – Real Madrid : la réaction de Ronald Koeman qui va faire parler

  • 18:58
FC Barcelone - Real Madrid : la réaction à chaud de Thibaut Courtois

FC Barcelone – Real Madrid : la réaction à chaud de Thibaut Courtois

  • 18:49

Barça – Real Madrid : la réaction à chaud de Sergio Busquets

Vinicius Jr face à Barcelone.
Vinicius Jr face à Barcelone.©Maxppp

Le FC Barcelone s’est incliné 2-1 face à son ennemi juré au Camp Nou cet après-midi. Une rencontre qui va laisser des traces, d’autant plus que la situation des Catalans était déjà difficile. Après la rencontre, Sergio Busquets a cependant voulu tenir un discours optimiste.

« J’ai vu les actions litigieuses, mais le match est terminé et on ne peut rien faire, dans la globalité l’arbitre avait raison. Les actions sont là, elles peuvent créer la controverse, mais je ne suis pas celui qui doit répondre. Il y a un fossé qui se creuse au classement mais l’équipe va s’améliorer. Voyons si nous pouvons faire revenir Dembélé maintenant, il reste encore beaucoup de matches en championnat et voyons si nous pouvons combler l’écart. Plus tôt, nous avons eu une occasion de Dest, avant cela, nous avons eu une autre pour Ansu. Je ne pense pas que nous ayons fait un mauvais match et que nous méritions de perdre, mais c’est le football et celui qui marque le premier gagne souvent. C’était pratiquement définitif. En deuxième mi-temps, nous avons eu la possession et le contrôle du ballon, mais nous avons eu du mal à entrer dans leur surface et à nous créer des occasions nettes. C’est comme ça, c’est le football », a lancé le milieu de terrain.

FC Barcelone - Real Madrid : les notes du match

FC Barcelone – Real Madrid : les notes du match

  • NOTES DU MATCH
  • 18:26
Liga : face au Barça, orphelin de Messi, le Real s'offre le Clásico

Liga : face au Barça, orphelin de Messi, le Real s’offre le Clásico

  • 18:12

Valère Germain se livre sur son passage à l’OM

Valère Germain lors du match AS Monaco-OM en septembre 2019
Valère Germain lors du match AS Monaco-OM en septembre 2019©Maxppp

Dans un entretien accordé à L’Équipe, l’attaquant du Montpellier HSC Valère Germain est revenu sur son passage à l’Olympique de Marseille et semble en garder de bons souvenirs : «C’est un grand club, avec beaucoup d’attentes. Partout où on allait, on avait l’impression de jouer à domicile. On en demande toujours plus aux joueurs. Mais on le sait avant de signer et je ne regrette pas de l’avoir fait, parce que c’était une belle expérience. »

Le champion de France 2017 avec l’AS Monaco s’est également livré sur sa fin de saison à l’OM, qui a en quelque sorte précipité son départ libre de tout contrat : «Sampaoli avant des choix différents. Il faut les respecter. C’était un peu long sur la fin, il y a eu des jours plus compliqués que d’autres. Mais j’ai toujours été à fond à l’entraînement, à pousser les titulaires pour que l’équipe ait les meilleurs résultats possibles. Je n’ai pas d’amertume ou de regret. »

OM-PSG | Streaming : comment regarder le match en direct

OM-PSG | Streaming : comment regarder le match en direct

  • 17:30
Clermont : Mohamed Bayo en garde à vue

Clermont : Mohamed Bayo en garde à vue

  • 20:40

Ligue 1 : l’AS Monaco se reprend et dispose du MHSC

Au terme d’un match animé, les Monégasques se remettent dans le droit chemin avec une victoire probante face à Montpellier (3-1). Volland, Ben Yedder et Gelson Martins permettent à l’ASM de revenir dans le top 10 au classement.

Wissam Ben Yedder et Sofiane Diop célèbrent un but de l'AS Monaco
Wissam Ben Yedder et Sofiane Diop célèbrent un but de l’AS Monaco©Maxppp

Pour le compte de la 11ème journée de Ligue 1, l’AS Monaco accueillait le MHSC au stade Louis-II. Battue samedi dernier par l’OL (2-0), l’ASM devait absolument se reprendre pour intégrer à nouveau la première partie de tableau. Côté héraultais, l’objectif demeurait limpide : confirmer la belle victoire obtenue face au RC Lens (1-0). Pour cette affiche de 17h05, Niko Kovac alignait un 4-4-2 avec le duo Volland, Ben Yedder en attaque. Olivier Dall’Oglio optait pour un 4-2-3-1 avec le seul Germain en pointe.

Après une entame plutôt agréable, les Monégasques ouvraient le score juste avant le quart d’heure de jeu. Bien décalé sur la droite par Diop, Caio Henrique distillait un centre parfait dans la surface pour Volland qui ajustait de près Omlin (1-0, 12e). Les choses se compliquaient pour le MHSC qui encaissait un second but cinq minutes plus tard. Gelson Martins récupérait le ballon côté droit et alertait Volland. L’attaquant allemand centrait de l’extérieur du pied pour Ben Yedder qui concluait de la tête (2-0, 17e).

Gelson Martins libère Monaco

Sonné, le MHSC tentait de réagir et Mavididi après la demi-heure de jeu allumait la première mèche sans inquiéter pour autant Nübel (32e). Gênés par le pressing asémiste, les hommes de Dall’Oglio éprouvaient les pires difficultés à s’approcher des buts monégasques. Au retour des vestiaires, les ouailles de Kovac entraient dans une phase de gestion et le MHSC tentait désespérément de pousser son adversaire dans ses derniers retranchements. Malheureusement, Monaco assénait le coup de grâce à l’heure de jeu.

Bien décalé par Gelson Martins, Caio Henrique voyait sa frappe contrée revenir dans les pieds de Gelson qui poussait le ballon au fond des filets (3-0, 62e). Un troisième but qui sonnait le glas des espérances héraultaises en cette fin d’après-midi. La fin de match s’avérait tranquille pour les locaux qui se contentaient de rester disciplinés dans le jeu. Dans les dix dernières minutes, Montpellier bénéficiait d’un penalty pour une faute de Pavlovic dans la surface sur Gioacchini (80e). Savanier ne tremblait pas et réduisait le score pour le MHSC (3-1, 81e). Requinqués par cette réduction du score, les Héraultais partaient à l’assaut des buts monégasques, mais les coéquipiers de Ben Yedder tenaient bon. Grâce à ce cinquième succès de la saison, l’AS Monaco se hissait à la huitième place au classement. De son côté, le MHSC restait scotché au treizième rang.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

Retrouvez le classement de la Ligue 1 ici.

Ligue 1 : Lens un dauphin qui déroule contre Metz, Rennes s'offre Strasbourg, le derby pour Troyes

Ligue 1 : Lens un dauphin qui déroule contre Metz, Rennes s’offre Strasbourg, le derby pour Troyes

  • 16:55
Monaco-Montpellier : les compositions officielles !

Monaco-Montpellier : les compositions officielles !

  • 16:07

Nice-OL : Anthony Lopes pointe la défaillance mentale de l’OL

Anthony Lopes face à Lopes
Anthony Lopes face à Lopes©Maxppp
  • Nice– 2Lyon
    • Y. Atal81′
    • A. Delort89′ (sp.)
    • E. Guessand90+2′
    • K. Toko Ekambi35′
    • H. Aouar68′

Scénario surréaliste à l’Allianz Riviera ! Maître des débats pendant 80 minutes de jeu et fort d’une avance de deux buts face à l’OGC Nice, l’Olympique Lyonnais s’est complètement effondré dans les derniers instants de la rencontre, concédant finalement un revers (2-3) qui risque de faire mal aux têtes côté lyonnais. Entré en jeu, Youcef Atal, auteur d’un but et provoquant le penalty menant à l’égalisation d’Andy Delort, a sonné la révolte avant que le jeune Evann Guessand (20 ans) ne crucifie Anthony Lopes au bout du temps additionnel. Un dénouement cruel qui n’a pas manqué de faire réagir le dernier rempart des Gones. Apparu dépité au micro d’OLTV, le Portugais (31 ans, 14 sélections) a regretté la fragilité mentale affichée par les Rhodaniens.

«On n’a pas su maîtriser notre match, on doit mettre plus de caractère, plus de maîtrise dans notre jeu. Même à 10 contre 11, on doit être lucide et avoir la sérénité pour gagner ce match. On a failli mentalement, clairement. On s’est démobilisé après le rouge. On maîtrisait ce match, à 2-0 à l’extérieur on doit le gagner. On a péché dans pas mal de domaines en fin de match. Il va falloir se relever, ça ne sera pas facile. On a un gros match face à Lens qui nous attend.» Symbole de cette défaillance mentale, Lyon a perdu 8 points après la 80e minute de jeu cette saison en Ligue 1, soit au moins le double de toute autre équipe.

Cet article est apparu en premier sur https://www.footmercato.net/

Laisser un commentaire