comment Assimi Goïta tente de convaincre le M5 de prendre la primature – Jeune Afrique

0 27

Un temps tenu à l’écart du processus de transition, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) pourrait accepter de proposer un nom pour le poste de Premier ministre. Et les militaires, très critiqués, auraient tout à y gagner.


Après avoir longtemps entretenu une relation à couteaux tirés, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) et les militaires issus du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP, dissous en janvier) vont-ils s’allier ? Dans la nuit du 24 au 25 mai, alors que le président Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane venaient d’être conduits de force au camp de Kati, les militaires ont demandé au M5 de proposer au colonel Assimi Goïta le nom d’une personnalité susceptible de prendre les rênes de la primature.

Selon nos informations, le M5 aurait donné son accord de principe. « La crise est trop profonde pour [que l’on s’exclue] de la transition », explique un cadre du mouvement. En retour, le M5 a néanmoins exigé qu’Assimi Goïta, le vice-président de la transition, promette de faire des dix points qu’il avait présentés à Bah N’Daw, le 6 mai, la feuille de route du prochain gouvernement. Parmi eux : la réduction du train de vie de l’État et la lutte contre la corruption.

Dès le 24 au soir, les militaires ont fait du mouvement présidé par Choguel Maïga un interlocuteur de premier rang : sitôt N’Daw et Ouane mis aux arrêts, Assimi Goïta a donné l’ordre à ses hommes de faire venir les membres du M5-RFP à Kati. « Nous avons eu un appel des militaires qui nous ont convié à Kati pour parler de la situation de crise », confirme un cadre du M5.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1178236/politique/mali-comment-les-militaires-tentent-de-convaincre-le-m5-de-prendre-la-primature/

Laisser un commentaire