Covid-19 : le Dr Beatrice Elom serait-elle la première victime du vaccin ?

0 91

Une affaire qui fait grand bruit au Cameroun, le Docteur Beatrice Elom, vice-présidente de Transparency international Cameroon, serait morte peu de temps après avoir été vaccinée contre le Coronavirus,

La secrétaire générale de l’université Cozzens d’Ebolowa, se portait pourtant bien lorsque cette dernière allait volontairement recevoir sa première dose de vaccin contre la covid-19 la semaine dernière. Celle-ci était présente lors du lancement de la campagne de vaccination contre le coronavirus à Yaoundé. Quelques jours après, son état de santé se serait dégradé jusqu’à ce que l’ancienne étudiante de l’université Paris-Sorbonne rende l’âme ce mercredi 21 avril 2021.

« Tata Béatrice se portait bien, il y a une semaine, jusqu’à ce qu’elle décide d’aller se faire vacciner contre le covid-19. Le 21 avril 2021, elle commence alors à se sentir mal et son fils, Pierre Yves Alain Elom lui dit craindre que ce soit les effets secondaires du vaccin mais, elle le rassure… Hier, elle n’allait toujours pas bien. Son fils décide de l’emmener à l’hôpital où elle a été vaccinée, il y a une semaine… Les médecins sont surpris, car après analyses, ils ont trouvé qu’elle a le covid et en même temps, elle semblait faire un Ave (Accident Vasculaire Cérébral, Ndlr)… C’est donc aujourd’hui en l’emmenant dans un centre spécialisé contre le covid-19 qu’elle décède dans l’ambulance ». a expliqué Ibrahim Seyi, un proche de la défunte.

En effet, ce dernier est persuadé que le décès de Beatrice Elom a été causé par le vaccin anti covid-19. « Ce foutu vaccin a tué cette merveilleuse femme… une battante qui n’a jamais ménagé, ses efforts pour le bien être des autres et pour la justice… et même après sa mort, elle est toujours activiste car une enquête sera ouverte sur ces vaccins et peut-être seront-ils interdits au Cameroun en tout cas. c’est ce que nous espérons.», va-t-il poursuivre.

Plusieurs autres personnes ont fait part de leur colère sur les circonstances du décès de l’ancienne élève du lycée général Leclerc de Yaoundé.

«Une de nos amies que vous connaissez car. elle interagissait beaucoup sur ma page et est très connue dans son domaine à Yaoundé, vient de décéder après qu’on lui ait injecté un vaccin .anti covid je ne sais lequel mais vous le dirai demain .Ceci se passe à Yaoundé. Elle y est allée volontiers, elle a pensé quelle devait le faire. Nous ne la revelôns plus ! Je suis très touchée par ce départ. L’émotion est forte !» a affirmé maître Dominique Fousse, avocate, au barreau du Cameroun et militante des droits de l’homme. Ainsi, selon ses proches, Beatrice Elom est la première victime de la campagne de vaccination contre le coronavirus au Cameroun. Cependant, d’aucuns disent que cette dernière était positivé à la pandémie mais ne présentait pas de symptômes.

Le Cameroun a démarré sa campagne de vaccination il y a une semaine. A ce jour, le pays compte déjà trois qualités de vaccins. C’est ainsi qu’à la suite de cette situation qui commence à inquiéter les populations, une enquête, annonce-t-on, est ouverte sur ces vaccins, au sujet desquels multiples questions n’ont toujours pas de réponse.

Cet article est apparu en premier sur https://actucameroun.com/2021/04/26/covid-19-le-dr-beatrice-elom-serait-elle-la-premiere-victime-du-vaccin/

Laisser un commentaire