Le chiffre d’affaires de Royal Air Maroc continue de baisser, à la suite de la crise du Covid-19

0 153

Royal Air Maroc : attention à la sortie de piste

Un Boeing de la Royal Air Maroc, qui prévoit de se séparer de 26 appareils en 2021.

Revenus divisés par trois, concurrence exacerbée et incertitudes sur le « business model » compliquent la relance du pavillon nord-africain.

Le chiffre d’affaires de Royal Air Maroc continue de baisser, à la suite de la crise du Covid-19. Et la situation n’est pas près de s’améliorer : l’aviation civile marocaine à décidé de prolonger la suspension de ses vols jusqu’au 21 mai 2021.

La compagnie nationale marocaine avait enregistré en 2019 un chiffre d’affaires annuel de 16 milliards de dirhams (1,5 milliard d’euros à l’époque). Pour 2020, les revenus de l’entreprise sont estimés entre 5 milliards et 6,63 milliards de dirhams. Le dernier exercice du pavillon marocain s’est achevé avec un résultat d’exploitation déficitaire estimé à -2,93 milliards de dirhams et un résultat net négatif de -3,78 milliards de dirhams. Une contre-performance qui s’explique notamment par le net recul du nombre de vols (-55 %) et une vertigineuse chute du trafic passagers (-85 %).

« Restructurer » un tiers des effectifs et de la flotte

Laisser un commentaire