Commune d’Eseka : le préfet du Nyong-et-Kellé interdit la session extraordinaire convoquée pour destituer le maire

0 36

Selon Peter Tieh Nde, cette action est dépourvue d’un fondement légal.

13 Conseillers municipaux de la Commune d’Eseka, située dans la région du Centre et chef-lieu du département du Nyong-et-Kellé, ont adressé le 16 mars une invitation au Préfet du Nyong et Kellé, Peter Tieh Nde.

Dans cette correspondance, les élus locaux invitent l’autorité administrative à une session extraordinaire du Conseil dont l’objet porte sur le « retrait de la confiance au chef de l’exécutif communal d’Eseka ».

Prévue le vendredi 19 mars 2021, cette session extraordinaire du Conseil n’aura plus lieu. Dans une réponse adressée ce 18 mars 2021, aux signataires de la lettre le préfet du Nyong-et-Kelle vient de surseoir à cette session extraordinaire.

«J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir surseoir à cette action somme toute dépourvue d’un fondement légal en attendant la tenue d’une réunion de concertation avec tous les conseillers dans les prochains jours», écrit Peter Tieh Nde.

Un ouf de soulagement

C’est donc un ouf de soulagement pour le maire PCRN Sylvain Tjock à qui on reproche des fautes managériales : « il n’écoute personne, prend des décisions sans consulter les autres et n’arrête pas de se vanter de son séjour aux USA ».

La réponse de l’autorité administrative intervient au même moment où Cabral Libii, le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), dont est issu le maire d’Eseka et les 25 conseillers de la municipalité, a dépêché une délégation de cinq cadres du parti à Eseka pour s’enquérir de la situation.

Si les motifs de destitution du maire d’Eseka, qui n’a encore passé qu’une année sur les cinq de son mandat, ne sont pas invoqués par les 13 conseillers, il est à subodorer que la tension qui règne entre ces derniers et le maire n’est pas favorable à la bonne marche de la commune.

Cette situation laisse penser que s’il ne s’agit pas de problème de gestion du maire, c’est tout au moins un conflit de personne ou de positionnement au sein du parti entre ce dernier et ces conseillers contestataires.

 

 

 

Cet article est apparu en premier sur https://actucameroun.com/2021/03/18/commune-deseka-le-prefet-du-nyong-et-kelle-interdit-la-session-extraordinaire-convoquee-pour-destituer-le-maire/

Laisser un commentaire