Elle met son père atteint d’Alzheimer dans un avion avec un aller simple car « elle ne veut plus de lui » – SANTE PLUS MAG

0 1 916

Relayé par nos confrères de 9 News, cet abandon filial a laissé ce père atteint d’Alzheimer confus au milieu d’un aéroport. Il ne savait pas où il était ni pourquoi. Sa fille l’avait renvoyé chez son ex-femme car elle ne pouvait plus s’occuper de lui.

Sa fille et sa femme ne voulaient pas venir le chercher

Jerry Ellingsen, un homme de 80 ans atteint de la maladie d’Alzheimer a été retrouvé dans l’aéroport grouillant de Denver dans un état de confusion. Il était en train d’errer avec son chien avant d’être interrogé par la police. Il ne savait ni comment ni pourquoi il était à Denver. Après que les forces de l’ordre aient tenté de contacter sa fille et sa femme, ces dernières ont dit qu’elles ne voulaient pas le chercher. L’octogénaire a alors été emmené dans un hôpital aux alentours.

La maladie coûte des millions de dollars par an aux hôpitaux

L’histoire de Jerry n’est pas un cas isolé aux Etats-Unis. Chaque année, cette maladie coûte des millions de dollars aux hôpitaux et cela est également dû aux abandons des familles. Doug Muir, qui supervise la santé du comportement à l’hôpital adventiste à Porter, en témoigne. « Je pense que la réflexion est que ce n’est pas le problème de quelqu’un d’autre. C’est notre problème à tous. Et à mesure que nous vieillissons, nous devons mieux nous préparer et nous assurer que nos parents sont prêts à surmonter ce risque », indique le spécialiste. Puis d’ajouter : « En fin de compte, ce sont nos êtres chers dont nous parlons ». Le responsable explique que c’est une priorité dont on doit exiger des résultats.

« Je n’en peux plus de mon père »

Après avoir été repéré par un superviseur de United Airlines, Jerry a été interrogé par la police qui l’a trouvé devant une porte de sortie devant un guichet. Selon le rapport des autorités, ils ont essayé de contacter la femme qui l’a embarqué dans le vol à destination de Denver. Pamela, sa fille a dit à une employée de l’aéroport : « Je n’en peux plus de mon père ». Elle a également dit à la police qu’elle ne voulait pas être recontactée. L’octogénaire était évasif sur des informations le concernant et ne savait pas où il allait. Le père a été placé pendant six mois dans l’hôpital voisin. Pour éviter la gravité des séquelles de la maladie d’Alzheimer, il est important de repérer ces signes.

La femme a envoyé un message à la femme de son père

Pamela souhaitait envoyer son père chez sa femme pour qu’elle s’occupe de lui. Sur son SMS, la police pouvait lire : « Mon père et Corky [le chien] arriveront sur un vol à Denver demain après-midi ». Après que les autorités aient contacté son épouse, ils se sont aperçus qu’elle n’était pas d’accord pour accueillir Jerry. Elle aurait dit aux autorités qu’elle ne voulait pas vivre avec lui et qu’elle ne pouvait pas l’aider. Cet appel a été enregistré par un détective.

Jerry en compagnie de son chien a été abandonné par sa fille. Source : 9news

Elle a demandé à sa femme de le déposer dans un refuge pour sans-abri

D’autres SMS ont été relevés par la police. Toujours à l’adresse de son ex-femme, Pamela a écrit : « Si tu dois déposer mon père dans un refuge pour sans-abri, ça va. Je veux juste qu’il ait un toit au-dessus de la tête ». Jackie a accepté d’accueillir le chien Corky mais a refusé formellement d’accueillir son ancien époux chez elle. Cette histoire a interpellé nos confrères de 9News qui se sont penchés sur la question relative aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer abandonnées par leurs proches et qui finissent seules dans les hôpitaux. La loi oblige ces établissements à les garder jusqu’à ce qu’elles puissent être placées sûrement dans des centres spécialisés. Parfois, cela peut durer des années.

Comment aider une personne atteinte d’Alzheimer ?

Docteur Olivier de Ladoucette, psychiatre et gériatre est spécialisé dans l’accompagnement des personnes atteintes d’Alzheimer. Pour les aider au quotidien, il recommande une démarche indispensable : ne pas vouloir chercher à améliorer les fonctions cognitives du patient en le stimulant coûte que coûte. « C’est à l’aidant de rentrer dans l’univers du malade et non à celui-ci de s’adapter. Le spécialiste explique qu’il faut s’occuper de ces malades avec empathie, humour et créativité. Il existe des habitudes pour prévenir au mieux la maladie d’Alzheimer et il faut les adopter tôt.

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/elle-met-son-pere-atteint-dalzheimer-dans-un-avion-avec-un-aller-simple-car-elle-ne-veut-plus-de-lui/

Laisser un commentaire