Cette maman organise une fête pour que sa fille de 10 ans rencontre « un bon mari gitan » pour le mariage – SANTE PLUS MAG

0 1 309

Lee Ann, une maman faisant partie de la communauté des gens du voyage, a décidé d’organiser une fête pour sa fille de 10 ans afin qu’elle y puisse trouver son futur mari. 

Lee Ann a organisé une fête pour sa fille de 10 ans afin de rencontrer son futur mari – Source : The Sun

Le mari de Lee Ann ne faisait pas partie de sa communauté  

Lorsqu’elle a épousé Joe, qui n’est pas Rom, la famille de Lee Ann a considéré qu’elle brisait une tradition. Pour se rattraper, elle tente actuellement de suivre les traditions gitanes en trouvant un mari à sa fille, Mary.

Mary est tiraillée entre la volonté de son père et celle de sa mère

Plus que jamais donc, Lee Ann insiste pour que sa fille puisse s’unir à un « bon gitan » et partager sa vie avec lui, rapporte The Sun. Seulement, la fille de 10 ans reste tiraillée entre ce que sa mère et son père souhaitent pour elle. 

Mary est tiraillée entre la volonté de son père et celle de sa mère – Source : The Sun

À ce propos, La jeune fille déclare : « Ils se disputent beaucoup à ce sujet. Ma mère veut que j’apprenne à prendre soin d’une maison, que j’aie des enfants et que je prenne soin d’eux. Mon père en revanche, veut que je devienne écrivaine ». Mais Mary a exprimé sa volonté de faire les deux en même temps. Qu’elle ne veut pas seulement se limiter à un seul de ces deux choix.

Joe s’oppose aux idées de sa femme – Source : The Sun

Lee Ann a prévu pour Mary une fête d’anniversaire particulière 

Concernant les festivités prévues pour le 10ème anniversaire de Mary, Lee Ann a prévu d’organiser les choses à sa manière. 

La raison d’être de la fête est claire. Pouvoir augmenter les chances de Mary de rencontrer son futur mari. Mais Joe est absolument désemparé à l’idée de devoir expliquer que sa fille est bien trop jeune pour songer à se marier. Mais il semble que Mary ne s’intéresse qu’à la perpétuité de la tradition et a déclaré à son mari : « Si tu attends que ta fille soit prête avant de se marier, elle ne trouvera jamais un bon gitan. ».

Mary a été déçue de constater qu’aucun membre de la famille ne soit venu pour la fête – Source : The Sun

Ann Lee considère qu’il est nécessaire de perpétuer la tradition

L’insistance de la mère de perpétuer la tradition provient de sa blessure. Celle d’avoir ruiné une tradition en se mariant avec un non gitan. Elle craint qu’après l’âge de 18 ans, sa fille ne soit plus « désirée ». Mais plus encore qu’un mariage précoce, Lee Ann a dévoilé qu’elle serait même contente que Mary puisse avoir un bébé à un âge aussi juvénile que 14 ans. Elle y a même ajouté le prétexte : « si c’est ce qu’elle veut ». De toute évidence, tout cela ne fait que dépasser l’entendement de Joe qui considère la volonté de sa femme complètement insensée. Pour cause, avoir des enfants à un âge précoce peut perturber le développement des jeunes parents. A l’instar de Daria qui serait tombée enceinte à 13 ans après avoir vécu « un coup de foudre ».

Il rétorque : « Une jeune de 14 ans, avoir un bébé ? Certainement pas. Ce n’est pas un morceau de viande » avant de poursuivre, « C’est une fête pour une petite fille. Je serai hors de moi si elle doit être encerclée et traquée par des gars toute la nuit. »

La famille de Lee Ann était déçue qu’elle épouse un autre homme qu’un gitan – Source : The Sun

Le jour de la fête a été le théâtre d’un rebondissement 

Le jour de la fête de Mary, tout le système de croyances de Lee Ann s’est ébranlé. Aucun membre de la famille n’a été présent. Ainsi, les espoirs de la mère de ressusciter sa relation avec la famille ont été détruits. Désormais, elle ne veut plus rien à voir avec eux et déclare renier ses traditions gitanes. Pour cause, il existe des traditions de mariage complètement étonnantes.  

Mariages d’enfants : le poids des traditions

Comme le précise le site du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), aucune tradition religieuse ne prône le mariage d’enfants. Toutefois, cela existe et continue chez beaucoup de familles à travers le monde. Le libre arbitre de l’enfant n’étant pas pris en ligne de compte. Certains scénarios de mariage de préadolescents mènent à des grossesses précoces. À un si jeune âge, la fille n’a ni la force ni les moyens nécessaires pour affronter une telle épreuve. La tragédie d’Erica Gomez est un exemple frappant puisque l’adolescente a fini par éliminer son propre bébé après sa naissance. Le mariage d’enfants est reconnu par la très grande majorité des gouvernements du monde comme une violation grave des droits de l’homme.

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/cette-maman-organise-une-fete-pour-que-sa-fille-de-10-ans-rencontre-un-bon-mari-gitan-pour-le-mariage/

Laisser un commentaire