Les réseaux sociaux bloqués en Ouganda avant le scrutin

0 199

Les réseaux sociaux bloqués en Ouganda avant le scrutin

 

L’Ouganda a bloqué l’accès aux médias sociaux et aux applications de messagerie avant les élections très disputées de jeudi.

Une lettre, vue par l’AFP et Reuters, a été envoyée à toutes les entreprises de télécommunications par le régulateur des communications ordonnant la fermeture immédiate.

Cela vient un jour après que Facebook a fermé de « faux » comptes qui, selon lui, étaient liés au gouvernement, affirmant qu’ils étaient utilisés pour augmenter la popularité des publications.

La préparation des élections a été entachée de tensions et de violence.

 

Le président Yoweri Museveni cherche son sixième mandat élu après 35 ans au pouvoir.

Le joueur de 76 ans fait face à 10 challengers, notamment la pop star de 38 ans devenue politicien Robert Kyagulanyi, connu sous son nom de scène Bobi Wine.

Patience Atuhaire de la BBC dans la capitale ougandaise, Kampala, affirme que la période de campagne a été dominée par les médias sociaux, alors que les partis politiques ont essayé d’atteindre la population jeune et politiquement consciente.

‘Représailles sur les fermetures de Facebook’

La Commission ougandaise des communications (UCC) n’a pas répondu aux demandes des médias pour confirmer l’ordre de fermeture, mais le groupe de surveillance Internet NetBlocks a déclaré avoir noté des restrictions sur tous les principaux fournisseurs d’accès Internet de ce pays d’Afrique de l’Est.

Notre correspondant confirme de nombreux rapports de perturbations sur des plateformes telles que Facebook, WhatsApp, Instagram et Snapchat, lors de l’utilisation des serveurs de données du pays.

Les agences de presse AFP et Reuters citent des sources de l’industrie selon lesquelles les dirigeants des télécoms ont été informés que l’interdiction était en représailles au blocage de Facebook par les comptes pro-gouvernementaux.

Lundi, le gouvernement a décrit l’action de Facebook comme autoritaire et a déclaré que les élections de jeudi seraient libres et équitables.

Un initié a déclaré à l’AFP que les fournisseurs d’accès Internet avaient également reçu de l’UCC une liste de 100 réseaux privés virtuels (VPN) à bloquer.

Lors des élections de 2016, le gouvernement a bloqué les réseaux sociaux le jour du scrutin et pendant plusieurs jours après, ce qui a conduit à la prolifération de l’utilisation du VPN dans le pays, selon notre journaliste.

Une femme dans un masque devant une peinture murale

AFP
Élections générales en Ouganda

14 janvier 2021

  • 18,1 mles gens se sont inscrits pour voter
  • 11les candidats se présentent à la présidence
  • 1des candidats est une femme, Nancy Kalembe
  • 5mandats élus jusqu’à présent pour Yoweri Museveni
  • 50% plus 1votes nécessaires pour qu’un candidat évite un second tour
  • 529Les députés seront également élus

Source: Commission électorale ougandaise

Ligne transparente 1px

Pendant ce temps, Bobi Wine a appelé les électeurs à rester dans les bureaux de vote jeudi et à utiliser les caméras de leur téléphone portable pour enregistrer le processus de décompte, au milieu des préoccupations concernant le trucage des élections.

Bobi Wine (L) espère reprendre la présidence de Yoweri MuseveniDROIT D’AUTEUR D’IMAGEGETTY IMAGES
légendeLa campagne a été affectée par le coronavirus

Le candidat a plaidé après avoir déclaré que son domicile avait été perquisitionné et que des agents de sécurité avaient été arrêtés plus tôt mardi, dernier jour de la campagne. Un porte-parole de la police a nié qu’il y ait eu des arrestations.

Le rival de M. Museveni a été détenu périodiquement et des dizaines de manifestants de l’opposition ont été tués à l’approche du vote.

Kizza Besigye, un vétéran de l’opposition qui a défié le président Museveni lors de quatre élections précédentes mais ne se présente plus, a déclaré que la violence de cette campagne était « sans précédent ».

« La violence et la terreur semblent s’intensifier à chaque élection à venir. Cette élection a été témoin d’une violence incalculable. Cela empire de jour en jour », a-t-il déclaré.

La campagne a été interdite à Kampala et dans plusieurs autres districts. L’opposition dit que c’est parce qu’il est populaire dans ces régions, mais le gouvernement dit que la mesure était due aux restrictions de Covid-19.

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.bbc.com/news/world-africa-55640405

Laisser un commentaire