Un ancien journaliste de la CRTV se dresse contre Équinoxe TV

0 3

Ngomba Endeley, ancien directeur de la station régionale de la CRTV Sud-ouest est contre le rapprochement qu’a fait la télévision Équinoxe TV entre l’office de radiodiffusion publique et le centre hospitalier Jamot, spécialisé dans le traitement des problèmes mentaux.

Illustration (c) Droits réservés

En effet, dans un élément diffusé au journal de 20 h sur les antennes de la télévision de Séverin Tchounkeu, un journaliste, réagissant aux propos contradictoires de Victorine Stéphanie Djomo, présumée victime de la crise anglophone, a jeté un pont entre la télévision publique nationale et le Centre Jamot, réputé pour son efficacité dans le traitement des maladies mentales.

« La télévision de la tour d’aluminium du centre Jamot de Yaoundé est déjà certifiée ISO 2009 dans le mensonge, la manipulation et la désinformation au cœur de la nation », pouvait-on entendre sur les ondes d’Équinoxe TV, le 20 novembre 2020. 

Un lien que Ngomba Endeley ne digère pas. Dans une publication sur sa page Facebook le 21 novembre, l’homme des médias s’offusque et écrit : « Le centre Jamot est un hôpital basé à Yaoundé, qui a sauvé des milliers de vies et continue de fournir des services médicaux dans un domaine rare de la santé publique. Pour quiconque utilise cette institution comme un aspect de moquerie dans une guerre de mots, est inacceptable et une insulte aux milliers de personnes qu’y ont trouvé du réconfort dans cet hôpital de renommé. Les hôpitaux ne sont pas censés être attaqués même en temps de guerre ».

Bien que l’auteur du reportage n’ait pas clairement donné un contenu à ce qu’il a qualifié que « La télévision de la tour d’aluminium du centre Jamot de Yaoundé », il convient de souligner que l’hôpital Jamot de Yaoundé est un service de psychiatrie de référence au Cameroun, situé à un jet de pierre au la Cameroon Radio Television (CRTV).

En rappel, Eugène Jamot est le nom d’un médecin militaire français qui contribua à la lutte contre la maladie du sommeil au Cameroun dans les années 1920. C’est son nom qui fut attribué à cet hôpital.  

S’il est vrai que l’hôpital Jamot de Yaoundé est un passage obligé pour les malades mentaux, on ne saurait écarter le fait qu’il héberge d’autres spécialités dans la médecine comme pneumologie. On y soigne les maladies pulmonaires et surtout la tuberculose. De nombreux malades souffrant de tuberculose (simple ou multi résistante) y sont internés, hormis les déficients mentaux. On y traite aussi du simple paludisme, du diabète, la fièvre typhoïde entre autres pathologies.



Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/fr/societe/1117040-affaire-stephanie-djomo-un-ancien-journaliste-de-la-crtv-se-dresse-contre-equinoxe-tv