Un nouvel élément découvert apportera bientôt la lumière sur la mort de Victorine

0 43

Un nouvel élément découvert apportera bientôt la lumière sur la mort de Victorine

 

Aujourd’hui encore, les gendarmes font de leur mieux pour arrêter le meurtrier de Victorine. Notant que son corps sans vie était découvert lundi dernier dans un ruisseau à Villefontaine (Isère).

Les autorités essayent tout de même de suivre toutes les pistes plausibles et de comprendre les circonstances exactes de son décès. Ainsi, un nouvel élément de l’affaire pourrait tout faire basculer.

Mort de Victorine, un chien policier fait la lumière sur l’affaire

D’après les renseignements du Dauphiné Libéré, les enquêteurs de la Section de recherche de Grenoble ont repris leurs recherches ce mardi dans le hameau de Saint-Bonnet à Roche. Ainsi, lors de ces investigations, un chien policier aurait eu une attitude assez surprenante. Effectivement, « le chien des gendarmes s’est arrêté » devant l’une des trois bennes à ordures.

LISEZ AUSSI : Une mauvaise nouvelle vient d’assombrir la famille de Brigitte Macron

En effet, il s’est tout de suite roulé par terre, les quatre pattes en l’air d’après un voisin qui était présent. Un comportement dont on ignore encore la cause. Toutefois, les enquêteurs avaient réquisitionné un camion du SMND pour enlever le conteneur. Le contenu de la benne aurait été examiné dans les moindres détails. Après ces évènements, l’avocate de la famille de Victorine Dartois a fait un communiqué public.

L’affaire Victorine bientôt élucidée

La famille de Victorine aimerait bien en savoir plus sur les circonstances de la mort de la jeune fille. Elle veut savoir comment se sont déroulées les choses. Où et pourquoi ces personnes ou cette personne se sont-elles prises à l’étudiante. Et selon l’avocat de la famille, la piste de l’agression sexuelle n’est pas encore écartée jusqu’à la fin d’examens approfondis du corps. Chose qui suscite de l’inquiétude chez la famille et les proches de Victorine. Or ils souhaitent de tout leur cœur que la thèse de l’agression soit négative.

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.cuisineza.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.