Ce week-end, Paris savoure les cuisines africaines – Jeune Afrique

0 7

Du 25 au 28 septembre, Paris accueille deux événements dédiés aux cuisines africaines et caribéennes : Food Temple Africa, au Carreau du Temple et un salon vegan, organisé dans une galerie d’art.


Avis aux passionnés de gastronomie afro-caribéenne, aux chasseurs de tendances culinaires et autres aventuriers aux papilles frétillantes. Du vendredi 25 août au soir au dimanche 27 septembre, l’espace culturel parisien Le Carreau du temple, organise « Food Temple Africa », quatrième édition de son festival dédié aux cuisines du monde.

Au programme : grand marché d’épices, de saveurs, d’accessoires et d’objets design proposés par des producteurs et artisans, dégustations, projections, masterclass ou ateliers cuisines assurés par des chefs africains ou de la diaspora. Parmi eux, Le Chef Anto, Fatou Meite, Rougui Dia, Alexandre Bella Ola, Elis Bond, Clarence Kopogo, Pierre Siewe, Harouna Sow ou Christophe Abégan.

Accessible et éco-responsable

« Food Temple est un festival qui tend à rendre la gastronomie accessible à tous avec une dimension saine, éco-responsable. Et avec, systématiquement, un pays, une région du monde ou un continent différent. La haute cuisine n’est pas réservée à une élite », indique Sandrina Martins, directrice générale du Carreau du Temple.

« Nous mettons également en avant la transmission des savoirs-faire et des techniques culinaires », ajoute-t-elle. Depuis 2017, le festival a mis à l’honneur la Corée du Sud, la Colombie et les cuisines des régions du sud de la France. Cette année, le continent africain a été choisi dans le cadre de la saison culturelle Africa 2020. Covid oblige, l’événement a été repoussé. « Mais nous tenions quand même à ce que Food Temple Africa ait lieu », sourit Sandrina Martins.

Le festival comprendra un volet culturel, avec une sélection de livres de cuisine à feuilleter ou à se procurer, une exposition de photographies autour de la cuisine en Afrique (clichés signés par les gagnants d’un concours amateur lancé par l’association Wipplay et nos confrères de RFI) mais aussi des projections de documentaires (un numéro de l’émission de télévision Planète Chefs consacré au travail du chef Pierre Siewe, la web-série collaborative Grandmas Project et le doc culinaire Afronomie). Enfin, un débat autour de la mise en valeur des gastronomies africaines est également organisé.

Plat du chef Pierre Siewe

Plat du chef Pierre Siewe © Marco Strullu

Pendant ces trois jours, l’entrée sera libre. L’an dernier, 12 000 personnes avaient répondu à l’appel du Carreau du Temple. Ce week-end, les mesures sanitaires dues au coronavirus limitent la jauge à 1000 visiteurs présents simultanément au sein de l’établissement.

Manger « végétal »

Et pour ceux qui voudraient découvrir ce qui se fait de mieux en termes de cuisines africaines et caribéennes « vegan » (faisant l’impasse sur tout produit d’origine animale), c’est à la galerie d’art parisienne MR14, dans le quartier du Marais, qu’il faudra se rendre. L’association Alocolorés – qui promeut les cultures africaines et caribéennes – créée et présidée par Lysiane Don, y lance son tout premier salon culinaire intitulé « Afro Vegan… What ?! » ce dimanche 27 septembre de 11 h à 20 h.

Le festival "Afro Vegan…What" présentera des plats "végétaux"

Plat festival Afro Vegan…What© DR © DR

« Nous mettrons en avant les initiatives d’entrepreneurs ou d’artisans appartenant à la communauté afro-caribéenne et portés sur le vegan », indique Lysiane Don. Et d’ajouter : « Le public pourra aussi se rendre compte que la cuisine que j’appelle afro-vegan est non seulement une façon de revoir nos modes de consommation mais encore de constater que manger « végétal » n’est pas une nouveauté ou une tendance dans certaines régions. »

Ce salon, dont le prix d’entrée est fixé à 10,99 euros pour les adultes et 6,50 euros pour les enfants, pourra accueillir 500 personnes dans un espace de plus de 200m². Au programme : découvertes culinaires avec traiteurs spécialisés, expositions artistiques, vente de cosmétiques et de produits bien-être naturels mais aussi mode « afro ». Le tout sous les étiquettes « éthique » et « éco-responsable ».

Des conférences se succéderont (sur le véganisme, le concept « afro-vegan », etc.) et un espace « livres » sera également mis à disposition. « On montrera que cuisines africaines et consommation végétale ne sont pas antinomiques. »

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1049333/culture/ce-week-end-paris-savoure-les-cuisines-africaines/?utm_source=jeuneafrique&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=flux-rss-jeune-afrique-15-05-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.