Le 11-Septembre vu depuis l’Afghanistan

0 7

L’assassinat du commandant Massoud est la dernière étape avant la mise en œuvre du plan d’attaque contre l’Amérique. Le 11 septembre, il est 17 heures à Kandahar, en Afghanistan, quand un premier avion percute la tour Nord.

Le 30 août 2001, Ramzi bin al-Shabih est réveillé dans la nuit par un appel de Mohammed Atta, son ancien colocataire à Hambourg, qui coordonne l’opération à venir : « Un de mes amis m’a confié un puzzle, je veux que tu m’aides à le résoudre. »

« C’est l’heure de faire des puzzles, Mohammed ? », répond Shabih. Atta insiste : « Deux baguettes, un tiret et un gâteau avec une baguette en bas. Qu’est-ce que c’est ? » « Tu me réveilles juste pour me dire ça ? »

À l’évidence, Shabih feint l’indifférence au cas où la ligne serait sur écoute. Mais il connaît maintenant la date de l’opération : « 11-9 », le 11 septembre.

Opération « Mardi béni »

À partir de là, le nom de code de l’opération est « Mardi béni ». Le 9 septembre 2001, deux journalistes belges d’origine marocaine, travaillant pour la chaîne Arabic News International (ANI-TV) se présentent au fief de Shah Ahmad Massoud, leader de l’Alliance du Nord et principal ennemi des talibans, à Khodja Bahauddin, près de la frontière tadjike. Ils insistent pour rencontrer le Lion du Panshir, ils sont venus de loin pour cela.

Après plusieurs minutes de tractations, ils sont introduits auprès du chef tadjik. Première question : « Commandant, que ferez-vous d’Oussama Ben Laden lorsque vous aurez reconquis tout l’Afghanistan ? »

Cet article est apparu en premier sur: https://www.jeuneafrique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.