[Série] Côte d’Ivoire : cette santé encore fragile (5/10) – Jeune Afrique

0 0

Bloc opératoire à l’Institut de cardiologie, au CHU de Treichville.

Bloc opératoire à l’Institut de cardiologie, au CHU de Treichville. © OLIVIER pour JA

Construction d’hôpitaux, mise en place de la couverture médicale universelle… Si l’accès aux services de santé s’est amélioré, les déserts médicaux et le manque de matériel rappellent le besoin de poursuivre la politique d’investissements massifs dans le secteur.


«En 2010, j’avais pris l’engagement de construire et de réhabiliter 5 hôpitaux et 100 centres de santé. Nous avons construit 10 nouveaux hôpitaux généraux et réhabilité 22 centres hospitaliers généraux, 78 hôpitaux généraux et 233 centres de santé urbains et ruraux », énumérait Alassane Ouattara devant les parlementaires réunis à Yamoussoukro, le 5 mars. Ces réalisations ont permis d’améliorer nettement le taux d’accès aux services de santé, qui est passé de 44 % en 2012 à 69 % en 2019, et de fournir à certains établissements des services et des plateaux techniques de pointe.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/mag/1033778/societe/serie-cote-divoire-cette-sante-encore-fragile-5-10/?utm_source=jeuneafrique&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=flux-rss-jeune-afrique-15-05-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.