Comment Total Gabon accélère le recentrage de ses activités – Jeune Afrique

0 0

La filiale de la major française à Libreville a annoncé la cession de plusieurs de ses participations à Perenco, qui opérera désormais le terminal pétrolier du Cap Lopez.


« Total Gabon a signé un accord avec Perenco Oil & Gas Gabon en vue de céder ses participations dans sept champs matures en mer (Grondin, Gonelle, Barbier, Mandaros, Girelle, Pageau et Hylia, ndlr), ainsi que ses intérêts et le rôle d’opérateur dans le terminal pétrolier du Cap Lopez », selon le communiqué de l’entreprise daté de jeudi.

Ce terminal, situé près de Port-Gentil, a été construit en 1957 afin de « réceptionner, stocker et évacuer les productions de pétrole opérées et non opérées » et ses installations « ont permis d’évacuer près de 70 % de la production totale du Gabon ces dernières années » précise le site de l’entreprise.

La transaction « permet à Total Gabon d’une part de se concentrer sur ses principaux actifs opérés afin d’en tirer le meilleur parti et d’autre part d’assurer la pérennité du terminal du Cap Lopez en permettant la consolidation des volumes de deux acteurs majeurs au Gabon au sein d’un même terminal », selon Nicolas Terraz, président du conseil d’administration de Total Gabon et directeur exploration et production du groupe.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.