les musiciens exigent une permission des politiciens qui utilisent leurs chansons pendant les campagnes politiques

0 18

les musiciens exigent une permission des politiciens qui utilisent leurs chansons pendant les campagnes politiques

 

Les artistes musicaux aux États-Unis affirment qu’être involontairement entraîné dans la politique par le biais de rassemblements peut compromettre leurs valeurs personnelles, tout en décevant et en aliénant les fans… à un coût économique.

Alors que les rassemblements politiques utilisent souvent la musique pour divertir la foule pendant la durée des discours, la pratique n’a souvent pas été bénéfique aux artistes dont la musique est jouée.

Outre les musiciens qui sont organisés pour un rassemblement, certains font entendre leur musique à travers des haut-parleurs, souvent à leur insu, donnant l’impression qu’ils souscrivent au parti politique ou à la personne qui se présente aux élections.

Aime donc Mick Jagger, Lorde, Sia et Blondie, Rihanna, Adele, The Rolling Stones, P anic! At The Disco et la succession du défunt prince font partie des artistes qui demandent aux politiciens américains de demander la permission avant de jouer leurs chansons lors de rassemblements, sinon des poursuites judiciaires seraient engagées.

Ils font partie des plus de 50 artistes qui ont signé une lettre ouverte appelant à de nouvelles règles sur l’utilisation de leur musique.

Techniquement, les lois américaines sur le droit d’auteur donnent aux politiciens carte blanche (liberté totale) pour utiliser de la musique enregistrée lors de leurs rassemblements – à condition que le lieu dispose d’une licence de représentation publique délivrée par une association d’auteurs-compositeurs telle que l’ASCAP ou BMI.

Cet article est apparu en premier  sur : https://afriqueshowbiz.com/usa-les-musiciens-exigent-une-permission-des-politiciens-qui-utilisent-leurs-chansons-pendant-les-campagnes-politiques/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.