124 Migrants clandestins Camerounais rapatriés

0 30

124 Migrants clandestins Camerounais rapatriés

 

Cameroun: Migrants clandestins – 124 Camerounais rapatriés

Le contingent en provenance du Niger qui a atterri hier à l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen a été immédiatement pris en charge par les autorités.

Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. 15h30 hier, lorsque le vol spécial affrété par l’Union européenne (UE) et ayant à son bord des ex-migrants camerounais atterrit sur le tarmac. A son bord, 124 Camerounais sur les 162 attendus. Ils sortent des centres de transit de l’Organisation internationale des migrations (OIM) au Niger. Ces derniers viennent d’être rapatriés au bercail par les soins des pouvoirs publics, de l’OIM avec l’appui financier de l’UE. Ils ont été refoulés sur le corridor de la méditerranée qui mène vers l’Europe, il y a trois mois. Par mesure de sécurité liée à la pandémie du Covid-19, les passagers passeront 30 minutes dans l’avion, le temps de désinfecter l’appareil.


Sur les 124 passagers qui débarquent de l’avion certainement ravis de fouler à nouveau le sol du pays natal, l’on trouve des jeunes dont la tranche d’âge varie entre 20 et 30 ans pour la plupart et des nouveau-nés. Confinés dans l’une des salles d’attente, les voyageurs passeront devant l’équipe de santé de l’aéroport pour le dépistage au covid-19. Dans la grande salle, des responsables des ministères de la Santé publique, des Affaires sociales, de l’Administration territoriale, de l’OIM et de la société civile, s’occupent de donner une visibilité administrative à tout ce beau monde. Objectif, faciliter leur réinsertion et retour en famille. L’ambassadeur chef de Délégation de l’Union européenne, Hans-Peter Schadek qui est de la partie ainsi que Dr Boubacar Seybou, chef de mission de l’OIM. Visiblement satisfaits de la réussite de l’opération, ils s’

’entretiennent sur leur situation, notamment leur retour volontaire à la «maison».

La grande majorité de ces migrants rêvait d’un ailleurs radieux, après avoir abandonné, pour certains, leur emploi. Des rêves de vie meilleure brisés et transformés en cauchemar sur les bords de la Méditerranée. « J’ai décidé de rentrer parce que le contexte lié au coronavirus ne me permettait plus de continuer l’aventure. C’était l’enfer, je suis très content de rentrer au pays », explique Aboubacar. Passé cette étape, les ex-migrants seront hébergés pendant deux jours dans un hôtel de la place avant de retrouver leurs familles. Cette opération faut-il le rappeler rentre dans le cadre du projet de réintégration et de protection des migrants, démarré depuis juin 2017. A ce jour, plus de 4 000 Camerounais ont pu retrouver le bercail et 1 700 ont été réintégrés .

Cet article est apparu en premier  sur : http://www.camerounlink.com/actu/cameroun-migrants-clandestins-124-camerounais-rapatries/124384/0

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.