Le récit d’Olivier Bibou Nissack après l’agression dont il a été victime à domicile

0 5

Deux jours après l’agression qu’il a subie à son domicile, le militant du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(MRC) est revenu sur les circonstances.

Olivier Bibou Nissack et ses enfants ( c) Droits réservés

Olivier Bibou Nissack a été victime d’une attaque physique à son domicile dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 juin 2020. Le camarade de parti de Maurice Kamto ainsi que les membres de sa famille s’en sont sortis grâce à leur défense et le secours de l’entourage.

Lebledparle.com vous suggère lecture du texte de l’homme politique publié sur sa page Facebook le 28 juin dernier.

 

Aux miens…

À tous ceux et celles qui s’inquiètent pour moi après les événements violents de la nuit de vendredi à samedi dernier. Je me permets, une fois n’est pas coutume, de vous dire je vais bien et les miens aussi. Comme le démontre cette image prise à cet instant.

Ma précieuse fiancée et mère de ces adorables étoiles ici en image va bien.

Si j’étais parti durant cette funeste nuit, je serai parti le cœur léger et fier du combat mené, qui par conséquent va se poursuivre de plus belle car un meilleur Cameroun doit échoir à nos enfants, tous autant qu’ils sont et non seulement quelques privilégiés qui vivent aux dépens du contribuable Camerounais ou de quelques électeurs qui avec toute leur bonne foi se sont vus tromper.

Je me présente ici à vous avec les miens car je suis un homme public et n’ai rien à cacher, mais aussi et surtout parce que j’avoue être plus inquiet pour eux que pour moi. Aidez-moi à les protéger car on ne peut le faire tout seul face à des gens sans foi ni loi.

Si un jour je ne suis plus là veillez sur ces deux trésors (parmi les rares à savoir m’arracher un sourire dans ce monde parfois si froid) pour moi, leur mère elle je ne m’inquiète pas pour elle, car son héroïsme et sa bravoure ne sont plus à prouver. Elle est une guerrière.

Assia chérie pour ton papa que nous avons aussi modestement contribué à enterrer hier à Pouma (Bihian). Cet homme hors norme qui fut mon plus grand ami et complice ici-bas dans la génération parentale.

La cruauté humaine est tant et si surprenante que des personnes irresponsables opposants de l’opposition, voire proches du régime, tentent de tourner en dérision les attaques sur les individus au mépris des valeurs humaines qui se situent au-dessus des querelles politiques. Ces valeurs qui font que la détresse d’un OBAMA émeuve le citoyen et compatriote Maurice KAMTO face au viol de ses droits civiques, et le pousse à dénoncer à haute voix ces violations inacceptables.

Ces valeurs qui font que le même, lorsque Mathias Éric OWONA NGUINI fut attaqué à titre personnel, vola à son secours en condamnant sans réserve ces attaques personnelles inacceptables.

Je suis donc heureux de travailler aux côtés de ce leader qui du mieux qu’il peut, donne tout ce qu’il a, pour incarner ces valeurs qui seules sauront réconcilier les Camerounais le moment venu. Selon des indiscrétions auxquelles je ne sais la foi qu’il faut y accorder, c’était parti pour être un « crime crapuleux non résolu ». Pour ce qui me concerne je préfère tourner la page, sans pour autant perdre la mémoire, car l’intervention de la police a permis de clarifier certaines choses et de procéder par apaisement.

A LA LUTTA CONTINUA

Olivier Bibou Nissack

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/fr/societe/1114172-cameroun-le-recit-d-olivier-bibou-nissack-apres-l-agression-dont-il-a-ete-victime-a-domicile

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.