Tourisme: Campagne de relance du secteur en crise de la Région

0 36

Afin de soutenir les acteurs du tourisme, affaiblis depuis le début de la crise sanitaire, la Région a dévoilé, lundi 15 juin 2020, sa nouvelle campagne de communication pour promouvoir son territoire. Il faut sauver une demi-saison » , a déclaré Frank Louvrier, conseiller régional chargé du tourisme.

Il faut dire que les Pays de la Loire ont été particulièrement affectés par le choc économique lié à la pandémie de Covid-19. Alors que Pâques marque habituellement le début de la saison touristique dans la région, plus de 60 % des structures du territoire étaient entièrement ou partiellement fermées jusqu’à fin mai, selon le baromètre de l’agence Solutions & Co. Deuxième secteur de l’économie régionale après l’agroalimentaire, le tourisme représente chaque année 18 millions de visiteurs, 65 000 emplois en pleine saison et 6,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Alors, pour redorer sa saison estivale, la Région a mis les moyens : 600 000 €.

Une campagne en cinq visuels clés

L’objectif de cette opération de sauvetage inédite est d’accroître le volume des réservations estivales de dernière minute et de prolonger la saison. Nous avons souhaité décliner cette campagne en cinq visuels clés, qui représentent des lieux emblématiques de chaque département, comme le Puy du Fou, l’abbaye royale de Fontevraud ou encore le zoo de La Flèche » , a détaillé Christelle Morançais, présidente de la Région.

Activités nautiques, séjours à la ferme, balades à vélo, découverte oenotouristique, flâneries urbaines… Ces affiches évoquent la richesse et la diversité de l’offre dans les Pays de la Loire. Elles seront dévoilées sur le web et les réseaux sociaux et placardées dans la région et la capitale dès la fin du mois, et ce jusqu’à fin septembre. La Région a en effet choisi de cibler les clientèles du Grand Ouest et d’Île de France (qui représente un quart des touristes de la région). Quant à la fréquentation des étrangers, qui représentent en moyenne 16 % des touristes, elle reste encore très incertaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.