Au Gabon, le marocain Cimaf se prépare au choc Dangote Cement – Jeune Afrique

0 4

Usine de production de Ciments de l'Afrique (Cimaf) au Gabon.

Usine de production de Ciments de l’Afrique (Cimaf) au Gabon. © Cimaf Gabon

Le cimentier fondé par Anas Sefrioui sort le chéquier et booste ses capacités, alors que l’arrivée à Libreville du groupe Dangote est désormais imminente.


Ciments de l’Afrique (Cimaf) Gabon vient d’achever la mise en place d’une seconde ligne de broyage, d’une capacité de 350 000 tonnes, dans sa cimenterie d’Owendo, dans la banlieue de Libreville. La filiale du marocain Ciments de l’Atlas, fondé par Anas Sefrioui – par ailleurs PDG du groupe immobilier Addoha -, a déboursé 9 milliards de F CFA (13,7 millions d’euros) pour cette chaîne de production qui sera inaugurée à la fin du mois de juin.

En parallèle, Cimaf Gabon piloté par Salim Kaddouri, directeur général régional (Gabon et Congo), investit 100 millions d’euros pour construire une unité de traitement de clinker, à Ntoum, située à 40 km à l’est de Libreville. Au total, le cimentier vise une production annuelle de quelque 850 000 tonnes grâce à ces nouveaux investissements.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.