Accusé de sorcellerie, ce camerounais a été tué à coups de machettes

0 45

Il a été inhumé le 9 mai dernier à Tao-Mbrao. Le meurtrier présumé est pour le moment à la disposition de la gendarmerie de Datchéka.

Crime crapuleux à TaoMbrao, dans l’arrondissement de Datchéka. Joseph Falsou, 61 ans, agent communal, a été assassiné à coups de bâtons et de machettes. Sa femme qui s’est enfuie affirme par la suite que les assassins étaient nombreux. Le drame s’est déroulé dans l’après-midi du mardi 28 avril 2020, rapporte le quotidien Cameroon Tribune.

Pratique de sorcellerie

Parmi les bourreaux du sexagénaire, un seul s’est rendu à la gendarmerie. Il s’agit de Djonma Wannmou, 42 ans. Il soutient qu’il était seul au moment des faits. Il  dit avoir assassiné Joseph Falsou parce qu’il l’accuse de pratique de sorcellerie sur son enfant.

Cette accusation de sorcellerie à l’encontre de la victime date déjà de plusieurs années. Un procès avait été intenté contre lui, par ses propres cousins devant les tribunaux de Yagoua.

Une enquête ouverte

Mais faute de preuves suffisantes, le mis en cause avait été déclaré non coupable. Les multiples décès de Tao-Mbrao, lui ont toujours été imputés. Même celui de l’une de ses épouses, morte l’année dernière.

Les investigations menées sur les lieux du crime par la brigade de gendarmerie vont peut-être davantage éclairer l’opinion. Le corps de Joseph Falsou repose à la morgue de l’Hôpital de Yagoua. Né en 1959, il laisse trois femmes et 17 enfants éplorés.

Le défunt a été inhumé le 9 mai dernier à Tao-Mbrao. Le meurtrier présumé, Djonma Wannmou, né le 12 mars 1978, est pour le moment à la disposition de la gendarmerie de Datchéka.

source:https://actucameroun.com/2020/05/12/cameroun-accuse-de-sorcellerie-joseph-falsou-61-ans-est-tue-a-coups-de-machettes/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.