D’Abidjan à Tunis, cinq scénaristes de séries incontournables – Jeune Afrique

0 83

« Maîtresse d’un homme marié », « Célibatorium », « Commissariat de Tampy », « Les larmes de l’amour »… Ces productions africaines connaissent un franc succès. Focus sur cinq scénaristes qui leur donnent vie.


• Noraogo Sawadogo (Burkina Faso)

Le Burkinabè Noraogo Sawadogo, scénariste, entre autres, de "Fauteuil" et "Commissariat de Tampy".

Le Burkinabè Noraogo Sawadogo, scénariste, entre autres, de « Fauteuil » et « Commissariat de Tampy ». © DR

Pour le scénariste de séries comme Le Fauteuil ou Commissariat de Tampy, un bon auteur doit donner l’envie de suivre une histoire jusqu’au bout et être capable de s’inspirer de sa propre culture.

« Dans le contexte ouest-africain, les scénaristes sont les héritiers de traditions orales. Contes et légendes pullulent dans notre imaginaire quotidien. Un scénariste africain a largement de quoi puiser dans son environnement pour réussir à écrire des histoires spécifiques au continent tout en leur donnant un caractère universel. »

• Angela Aquereburu (Togo)

Productrice et réalisatrice de nombreux programmes courts et séries (Zem, Palabres, Hospital IT, etc.) diffusés sur Canal+ International, TV5 Monde, A+ ou la RTI, Angela Aquereburu, 43 ans, dit s’être improvisée scénariste « pour casser les codes ».

Quand la deuxième saison de Zem, diffusée sur Canal+ Afrique et consacrée aux chauffeurs de motos-taxis, est mise sur les rails, elle s’attache à y intégrer un personnage féminin. « Sur nos écrans africains, les femmes sont souvent vénales ou trompées. J’ai voulu mettre en avant ce que l’on voit au quotidien. Il existe des femmes conductrices de motos-taxis comme il existe des femmes scientifiques et mères de famille. »

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire