Artemisia : Andry Rajoelina, VRP en Afrique du Covid-Organics – Jeune Afrique

0 0

Le président Andry Rajoelina présente le Covid-Organics, à Antananarive, Madagascar, le 20 avril.

Le président Andry Rajoelina présente le Covid-Organics, à Antananarive, Madagascar, le 20 avril. © Henitsoa Rafalia / Anadolu Agency/AFP

Le président malgache s’est fait le héraut du Covid-Organics, une décoction à base d’artemisia censée guérir le Covid-19 qui connaît un immense succès sur le continent. Pari politique risqué ou coup de maître ?


Lundi 20 avril. Dans les jardins de l’Institut malgache de recherches appliquées, Andry Rajoelina présente « son » remède « préventif et curatif » contre le coronavirus : une tisane (« tambavy », en malgache) à base d’artemisia et de plantes endémiques de Madagascar, dont la composition exacte est gardée secrète.

Pour convaincre son auditoire, le président malgache avale une généreuse rasade de la potion miracle. Est-il conscient, à ce moment précis, de la notoriété que va acquérir ce breuvage ?

Infatigable VRP

Depuis ce fameux 20 avril, Rajoelina a fait du Covid-Organics (CVO) le pivot de sa stratégie sanitaire face au coronavirus. Il l’évoque dans toutes ses prises de parole publiques et s’en est fait l’infatigable VRP. Une opération marketing qui, pour l’heure, donne d’excellents résultats. Il a déjà vanté les mérites de son traitement auprès de nombreux chefs d’État du continent, et même au-delà puisque Moïse Jovenel, le président haïtien, s’est lui aussi laissé séduire.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.