Un groupe de Camerounais basé en Angleterre tente en vain de trainer Paul Atanga Nji devant la CPI

0 0

Jean Pierre Dupont, homme politique camerounais basé à Londres en Angleterre annonce avoir tenté de saisir la Cour Pénale internationale (CPI) par une lettre accompagnée des documents pour des « faits de crime contre l’humanité au Cameroun » contre les autorités camerounaises. Leur objectif : faire la lumière sur les exactions commises dans le les régions anglophones.

Atanga Nji (c) Droits réservés

Le spécialiste des questions marketing intervenait sur le plateau de Romaric Tenda dans le cadre du programme 7 minutes pour convaincre. Celui-ci soutient que la plainte visait principalement le Président Paul Biya, mais aussi les ministres comme celui de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji, et le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo.

« Nous avons pu collecter avec le concours de certaines ONG et des témoins directs, près de 400 photos et archives que nous avons envoyées à la CPI, qui dans un premier temps a refusé de les prendre au motif que le Cameroun avait certes signé le traité de Rome du 17 juillet 1998, mais n’était pas État parti. C’est-à-dire que le Cameroun n’avait pas ratifié. Nous leur avons fait valoir à travers nos avocats que la CPI ne faisant certes pas partir du système des Nations unies, était tenue, en raison du droit international, d’enquêter. Ils nous ont reçus à deux reprises… », confie Jean Pierre Dupont

Lebledparle.com vous propose ci-dessous cet entretien.

Newsletter :
Déjà plus de 6000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/fr/politique-cameroun/1113349-cameroun-un-groupe-de-camerounais-base-en-angleterre-tente-en-vain-de-trainer-paul-atanga-nji-devant-la-cpi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.