Philippe Doizelet : « L’hôtellerie de moyenne gamme est mieux positionnée pour rebondir » – Jeune Afrique

0 0

En dépit de la crise liée au coronavirus, Philippe Doizelet, directeur associé du cabinet Horwath HTL, reste optimiste sur les perspectives du secteur hôtelier en Afrique.


En février, le groupe AccorHôtels, qui possède 57 hôtels en Afrique, prévoyait d’ouvrir 16 autres établissements sur le continent cette année et 71 autres d’ici à cinq ans. Mais le français, qui a bouclé en 2019 avec le Qatar le fonds Kasada Capital, doté de 500 millions de dollars, pour investir dans le secteur n’était pas le seul à nourrir d’importants projets.

L’américain Hilton souhaitait doubler sa présence en Afrique pour atteindre une centaine d’établissements. Son compatriote Marriott (140 hôtels, 24 000 chambres), détenteur des marques Sheraton et Méridien, prévoyait d’ajouter 40 propriétés et 8 000 chambres, soit 2 milliards d’investissements, à son portefeuille africain d’ici à la fin de 2023. Enfin, l’autre géant américain Radisson (100 hôtels, 17 000 chambres) tablait lui sur 30 nouvelles structures et 6 000 chambres supplémentaires.

Tous ces projets résisteront-ils à la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus, qui plombe déjà les secteurs du tourisme et du transport ? Directeur associé du cabinet Horwath HTL, l’expert en hôtellerie Philippe Doizelet livre son analyse.

Jeune Afrique : Les très nombreux projets africains des grandes chaînes hôtelières internationales sont-ils compromis ?

Philippe Doizelet : Nous ne recevons pas de signe négatif de la part de nos clients à ce stade. Certes, certains projets, parmi les moins solides, ne seront sans doute pas confirmés, et des ouvertures seront aussi certainement reportées. Mais la majorité des projets reste en discussion entre les opérateurs et les propriétaires.

Philippe Doizelet, directeur associé du cabinet Horwath HTL

Philippe Doizelet, directeur associé du cabinet Horwath HTL © Horwath HTL

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.