« Cette détention est une atteinte grave aux fondations de la démocratie et aux institutions de la République du Mali »

0 0

Suite à l’enlèvement de l’honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition depuis le 25 mars 2020, dans le cercle de Niafunké par des hommes armés, la diaspora URD des Etats Unis a, dans une lettre ouverte, publiée, le mercredi dernier, interpellé le président de la République afin qu’il agisse pour mettre fin à la détention abusive du chef de file de l’opposition.

 

Dans cette lettre ouverte, la diaspora URD des Etats Unis, à travers son président Mamady Koïta a rappelé que cela fait environ 27 jours que le peuple malien demeure sans nouvelle du chef de file de l`opposition. Ce dernier a été enlevé lorsqu’il était en pleine campagne électorale avec son équipe dans le cadre du premier tour des élections législatives du 29 Mars 2020. Cette détention de Soumaïla Cissé, selon elle, est une atteinte grave aux fondations de la démocratie et aux institutions de la République du Mali.

Pour elle, les plus hautes autorités du pays avaient pris la décision de sécuriser le processus électoral et d`assurer la sécurité des candidats ainsi que de leurs biens. A cet effet, la diaspora URD aux USA a signalé que Soumaïla Cissé ne doit pas rester en marge de cette décision.

Face à cette situation, elle se pose un certain nombre de questions concernant le statut du chef de file de l’opposition. Parmi ces interrogations adressées au Président de la République :  » Soumaïla, en sa qualité de chef de file de l`opposition et en fonction de ses prérogatives et rang de Ministre, ne devrait-il pas bénéficier de la part de l`Etat d’un dispositif sécuritaire conséquent lors de ses déplacements, surtout dans des zones dominées par une forte présence djihadistes ? La confiance que l`honorable Soumaïla Cissé a eu en la décision du gouvernement d’assurer la sécurité des élections, a-t-elle été respectée ? Pourquoi tant de silence autour du kidnapping du chef de file de l`opposition qui est pourtant votre frère ? Pourquoi tant de lenteur dans la mise en place de la cellule de crise que vous avez initiée, sachant bien que toute lenteur pourrait être une menace pour la vie de l`honorable Soumaïla Cissé.  »

Par ailleurs, face à cette inquiétude, le président de la diaspora URD, des Etats Unis, interpelle le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta afin qu’il s’implique davantage et sans réserve pour relever ce défi national qui est le retour sain et sauf de l’honorable Soumaïla Cissé et de son codétenu, le maire de la commune de Koumaïra, Amadou Oumar Kalossi.

Aminata KEBE *Stagiaire

Source : l’Indépendant

Cet article est apparu en premier sur http://bamada.net/cette-detention-est-une-atteinte-grave-aux-fondations-de-la-democratie-et-aux-institutions-de-la-republique-du-mali

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.