Cercles de Koro, Bankass, Bandiagara, Douentza : les populations souffrent toujours

0 0

Depuis plusieurs années maintenant, les villages situés notamment dans quatre des cercles de la région de Mopti, à savoir : Koro, Bankass, Bandiagara et Douentza, manquent un peu de tout. Cela, à cause de la crise sécuritaire qui sévit dans le centre du pays.

 

Selon l’association Dogon Vision, dans un rapport rendu public la semaine dernière, au-delà des nombres incalculables de morts et de déplacés, les populations des villages de la région de Mopti, particulièrement celles des Cercles de Koro, Bankass, Bandiagara et Douentza, souffrent énormément de manquent des services sociaux de base et de vivres.

A en croire les statistiques fournies par Dogon Vision, la zone couvre plus de 70% des terres arables et non aménageables avec 260 000 tonnes de déficits céréaliers. Selon la même association, 102 villages ont été officiellement détruits et 318 hameaux avec 14 foires ont carrément disparu. Les populations de ces localités, estimées à 74 000 personnes, ont fui pour des zones plus paisibles et stables.

A cela, selon Dogon Vision, s’ajoutent 37 000 têtes de bétail emportées par les assaillants. Au moins 980 points d’eau sont actuellement non fonctionnels et trois autres détruits. Dans la même région, 371 écoles sont présentement fermées et plus de 25 000 élèves sont donc privés de leurs droits fondamentaux.

Il faut aussi noter que pendant que la pandémie du coronavirus occupe l’esprit des dirigeants et des organisations de défense des droits de l’homme et celles humanitaires, la terreur continue d’être le quotidien des populations dans ces différentes localités concernées.

Amadou Basso

Source : Ziré

Cet article est apparu en premier sur http://bamada.net/cercles-de-koro-bankass-bandiagara-douentza-les-populations-souffrent-toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.