Caroline de Monaco : l’histoire secrète derrière l’annulation de son premier mariage religieux

0 0

C’était son premier grand amour. Le 28 juin 1978, Caroline de Monaco, 21 ans, épouse Philippe Junot civilement. Il se marièrent à l’église le lendemain. Un mariage éclair. A peine deux ans plus tard, le divorce est prononcé par un tribunal monégasque. Le 9 octobre 1980, la princesse Caroline est à nouveau une femme libre. Libre ? Pas tout à fait : elle débutera l’année d’après une longue procédure pour faire annuler son premier mariage religieux. Plus de 10 ans seront nécessaires pour accéder à sa demande, qui fut finalement validée par Jean-Paul II. Cela n’empêcha pas Caroline de Monaco de se marier civilement avec Stefano Casiraghi en 1983.

Mais sur quelles bases fut annulé ce mariage ? Le mystère reste encore aujourd’hui entier. Nos confrères du Monde, expliquaient en 1984, alors que la procédure était encore en cours : « On murmure à Rome – où M. Junot a été longuement entendu – que les trois juges chargés de ce dossier examineraient  » l’immaturité  » des ex-conjoints, voire un  » pari  » que l’ex-époux aurait fait sur son mariage ». Aucune information n’est jamais sortie sur le fondement de l’annulation du premier mariage de Caroline de Monaco, comme le veut la procédure ecclésiastique. Pour rappel, l’Eglise n’annule techniquement aucun mariage mais peut en reconnaître la nullité en se basant sur le droit canonique. « Le manque de liberté  » ou « l’incapacité, pour causes psychologiques ou physiques, d’assumer les obligations essentielles du mariage », font par exemple partie des raisons qui peuvent être invoquées par les époux.

Que cherchait la princesse ?

Il y a fort à parier que la jeune princesse Caroline espérait faire annuler son mariage de manière à pouvoir se marier à nouveau à l’Eglise avec le vrai amour de sa vie Stefano Casiraghi. L’industriel italien étant mort après l’annulation du premier mariage du couple, ils n’eurent pas l’occasion de se marier à l’Eglise mais leurs trois enfants (Andrea, Charlotte et Pierre) seront reconnus légitimes par l’Eglise en 1993 par le pape Jean-Paul II, malgré un mariage uniquement civil. Son deuxième mari a perdu la vie dans un accident de jet ski le 3 octobre 1990 à seulement 30 ans. Caroline de Monaco se remaria en 1999 avec Ernst August de Hanovre.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/royautes/caroline-de-monaco-l-histoire-secrete-derriere-l-annulation-de-son-premier-maria-1105365

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.