Diomandé Vagondo, le « Monsieur sécurité » d’Alassane Ouattara – Jeune Afrique

0 0

Diomandé Vagondo, ministre de la sécurité, à Abidjan le 3 mars 2020 © Issam Zejly pour JA

Ancien chef d’état-major particulier d’Alassane Ouattara et désormais ministre de la Sécurité, iDiomandé Vagondo a vécu toutes les crises qui ont émaillé l’histoire récente de la Côte d’Ivoire. Il raconte.


Alassane Ouattara aurait-il voulu donner l’image d’une grande fermeté qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Nommé le 4 septembre 2019 par le chef de l’État à la tête du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Diomandé Vagondo n’a aucun mal à imposer le respect avec sa mâchoire carrée et son regard perçant. L’ancien chef d’état-major particulier du président ivoirien goûte pourtant autant l’humour que l’ordre. C’est un militaire disert, qui parle d’une voix douce et aime raconter des anecdotes avec une précision d’horloger.

« Rien dans ma vie ne m’a amené à imaginer que je serais un jour ministre », explique-t-il, alors qu’il nous reçoit dans son bureau du quartier du Plateau, à Abidjan. Originaire de Sokourala, un village du nord-ouest de la Côte d’Ivoire, et fils d’une famille de paysans, il a toujours été fasciné par la prestance des hommes en uniforme.

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.