Inde: Le chef des droits de l'homme de l'ONU dénonce l'Inde, le ministère des Affaires étrangères riposte | India News

0 5

GENÈVE: Le Chef des droits de l'homme de l'ONU Jeudi, a exprimé sa «grande inquiétude» face à la modification de la loi indienne sur la citoyenneté et aux informations faisant état d’une «inaction de la police» face aux attaques communautaires à Delhi. Mise à jour de la 43e session en cours du Droits humains Conseil à Genève sur l'évolution des droits de l'homme dans le monde, Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Michelle Bachelet a également évoqué la situation au Jammu-et-Cachemire.
«Les Indiens en grand nombre, et de toutes les communautés, ont exprimé – de manière essentiellement pacifique – leur opposition à la loi et leur soutien à la longue tradition de laïcité du pays», a-t-elle déclaré. « Je suis préoccupé par les informations faisant état de l'inaction de la police face aux attaques contre les musulmans par d'autres groupes … », a déclaré l'ancien président chilien.
En réponse à cela, un représentant indien a déclaré: « Nous encourageons le Conseil à développer une meilleure compréhension et appréciation des libertés et des droits qui sont garantis et protégés quotidiennement dans une démocratie dynamique comme l'Inde avant de tirer des conclusions. »
Le porte-parole de l'AEM, Raveesh Kumar, a déclaré que les services répressifs travaillaient sur le terrain pour prévenir la violence et assurer le rétablissement de la confiance et de la normalité.
«Le Premier ministre a lancé un appel public à la paix et à la fraternité. Nous demandons instamment que des commentaires irresponsables ne soient pas faits en ce moment sensible », a déclaré Kumar.

Cet article est apparu en premier (en Anglais) sur THE TIMES OF INDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.