Parfois, ce n’est pas l’envie qui vous manque mais bel et bien l’énergie. Et comme paraît-il « qui peut le plus, peut le moins », cela ne fait pas de mal de lever le pied de temps en temps. Voire les deux en même temps. Parce qu’on peut vouloir grimper aux rideaux sans pour autant faire trop d’efforts, voici trois positions du Kamasutra pour les partisanes du moindre effort.

Les positions du Kamasutra pour paresseuses

  • La chaise pliante

Première position pour les paresseuses ? La chaise pliante. A la fois confortable et agréable, cette position demandera à votre partenaire de prendre les choses en mains. Cette position – accessible à tous, tant que l’on est un minimum pliable – sera plébiscitée par les personnes « souples ». Petit plus pour toujours plus de plaisir (et de nonchalance) ? Placer des coussins sous votre tête.

  • La déesse libre

Libre dans sa tête, libre sous la couette  ! Seconde position pour les paresseuses : la déesse libre pardi. Allongée sur le ventre, jambes tendues, cette position n’a pas grand chose d’acrobatique. Vous aurez simplement à attendre que votre partenaire vienne se placer entre vos cuisses. Petit plus ? Pour plus de volupté, votre partenaire peut s’adonner à un massage pendant vos ébats

  • La balancelle inversée

Ça balance pas mal dans votre lit ? Grâce à cette troisième position pour les paresseuses qu’est la balancelle inversée, rien de plus normal. Toujours sur le ventre, vous devrez une nouvelle fois compter sur votre partenaire pour mener la danse.

Ces trois positions du Kamasutra sont basées sur la pénétration. N’étant pas forcément du goût de tous, vous pouvez opter par exemple pour du sexe oral : allongée sur le dos, votre partenaire peut s’adonner à un cunnilingus. Paresse et plaisir s’associent encore une fois parfaitement.