Nancy Pelosi: le président Donald Trump a abusé de son pouvoir

0 14

Nancy Pelosi: le président Donald Trump a abusé de son pouvoir

Le président américain Donald Trump a abusé de son pouvoir sur l'affaire Stone, a déclaré la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, lors d'une conférence de presse jeudi.

Nancy Pelosi: le président Donald Trump a abusé de son pouvoir

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi

Un pro-politicien démocrate a expliqué que le président avait violé le principe de la séparation des pouvoirs lorsqu'il est intervenu sur Twitter dans le procès de son ancien conseiller Roger Stone.

Le président « tente à nouveau de manipuler le pouvoir judiciaire fédéral conformément à ses propres intérêts politiques », a déclaré Pelosi. Il a également déclaré que le secrétaire à la justice William Barr était également irrespectueux de l'état de droit, car il avait pris des mesures pour réduire les poursuites exigées par les procureurs de Stone.

« L'Amérique n'est pas à ce sujet », a déclaré Pelosi, appelant à une opposition bipartite aux démarches du président.

Le débat sur le procès de Roger Stone fait monter les tensions dans la politique américaine. Lundi soir, les procureurs fédéraux ont demandé 7 à 9 ans de prison à Roger Stone, 67 ans, qui a été condamné en novembre dernier pour sept chefs d'inconduite, d'entrave au Congrès et d'intimidation de témoins.

Toutes les accusations ont été portées au cours d'enquêtes par un comité dirigé par Robert Mueller, qui a enquêté sur l'équipe de campagne électorale de Trump en 2016 et sur Moscou. Lundi soir, Donald Trump a qualifié la demande du procureur de « terrible et très injuste » et d ' »erreur judiciaire » sur Twitter, bien qu'il ait déclaré le lendemain que c'était son opinion personnelle et ne voulait pas interférer avec le travail du pouvoir judiciaire. Mardi, alors, les quatre procureurs du procès ont démissionné parce que le ministère a déclaré que le montant de la peine demandée était « extrême, excessif et disproportionné ».

Mercredi, dans un article sur Twitter, Donald Trump a remercié le ministre Barr d'avoir « pris l'affaire » et, dans une conversation avec des journalistes à la Maison Blanche, a également critiqué ce qu'il a qualifié de proposition de punition excessive et injuste. Les procureurs ont été « très mal traités » par Roger Stone, a déclaré le président. Il a également critiqué et qualifié les jurés de partialité.

Le Comité de la justice de la Chambre des représentants à majorité démocratique entendra le ministre William Barr sur l'affaire fin mars, qui a indiqué qu'il assisterait à une audience jeudi. La sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, candidate démocrate à la présidentielle, a appelé le ministre à démissionner jeudi.

La porte-parole de la Maison Blanche, Stephanie Grisham, a déclaré jeudi matin sur Fox Television que le président Trump avait raison de dire que son ancien conseiller était puni « de manière exorbitante ».

Grisham a également souligné que William Barr et les hauts fonctionnaires du ministère de la Justice avaient agi correctement en matière de clémence.

Selon des articles de presse américains, l'affaire Stone a semé l'incertitude parmi les procureurs du pays. Par exemple, le New York Times a recherché 93 parquets et la plupart des demandeurs d'anonymat ont exprimé leurs préoccupations. Un ancien procureur, Greg Brower, a déclaré que la démission de quatre des procureurs de Stone avait signalé des préoccupations éthiques.

atv.hu/MTI

Envoyer à un ami

Cet article est apparu en premier sur http://www.atv.hu/kulfold/20200213-nancy-pelosi-donald-trump-elnok-visszaelt-a-hatalmaval

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.