L’État algérien l’emporte sur toute la ligne face à Consultel – Jeune Afrique

0 1

Brahim Boumzar, ministre algérie de la Poste et des Télécommunications, et Nerio de Bortoli, administrateur judiciaire de Consultel SPA.

Brahim Boumzar, ministre algérie de la Poste et des Télécommunications, et Nerio de Bortoli, administrateur judiciaire de Consultel SPA. © Montage JA

Le groupe italien reprochait à Alger de ne pas être intervenu dans le litige qui l’opposait à son ancien partenaire, l’opérateur public Algérie Télécom. Mais la Cour d’arbitrage de La Haye lui a donné tort.


La Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye a donné raison, le 3 février, à l’État algérien, mettant fin à une procédure déclenchée en juin 2017. L’État était poursuivi devant la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye dans le cadre d’un litige opposant l’opérateur public Algérie Télécom, dirigé par Mohamed Anouar Benabdelouahad, au groupe italien Consutel SPA, en liquidation et représenté par l’administrateur judiciaire Nerio De Bortoli. Ce dernier accusait le gouvernement d’avoir manqué à ses engagements et causé ainsi la faillite de sa filiale algérienne Spec-Com, en 2012.

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.