Algérie : le PDG d’Ennahar, Anis Rahmani, placé en détention provisoire – Jeune Afrique

0 1

Anis Rahmani, le patron d’Ennahar © Capture d’écran/DR

Proche de Saïd Bouteflika, le puissant patron d’Ennahar a été placé en détention provisoire dans la nuit de jeudi à vendredi. Sa chaîne de télévision avait mené une campagne anti-Tebboune avant l’élection présidentielle.


« C’est un personnage-clé des médias de propagande sous Abdelaziz Bouteflika », affirme Moussaab Hammoudi, chercheur doctorant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à propos du patron d’Ennahar.

Interpellé le 12 février par des « agents en civil » – selon le communiqué du groupe médiatique – , Anis Rahmani a été placé en détention provisoire dans la nuit de jeudi à vendredi par le juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Raïs. Il est incarcéré à la prison de Koléa.

Selon les services du parquet général, le journaliste de 49 ans, fondateur du groupe en 2012, est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation dont « l’acquisition d’avantages indus » et « la détention de comptes bancaires à l’étranger ».

Le 10 février, le même tribunal avait déjà condamné la chaîne Ennahar TV à 250 000 dinars (environ 2 000 euros) d’amende pour « diffamation » dans l’affaire l’opposant au chef de la délégation algérienne aux Jeux olympiques de Rio 2016, Amar Brahmia.

Un proche de Saïd Bouteflika

Cet article est apparu en premier sur JEUNE AFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com