Le camerounais Flavien Kouatcha produit des légumes à partir d’excréments de poissons

0 0

(Agence Ecofin) – Flavien Kouatcha est un jeune ingénieur qui veut vulgariser l’agriculture durable au Cameroun. Il est à la tête de Save Our Agriculture, une entreprise spécialisée dans l’aquaponie. C’est un système qui permet la culture de plantes et l’élevage de poissons dans un même dispositif. Les excréments de poisson servent d’engrais naturel pour la croissance des plantes. Le dispositif de Save Our Agriculture permet d’obtenir des aliments maraîchers biologiques comme la tomate, la salade, le piment, le gombo, mais aussi des silures.

flavien in

Flavien Kouatcha commercialise ses unités aquaponiques aux particuliers et professionnels en milieux urbains. L’idée est de permettre à ces personnes de pouvoir produire eux-mêmes leurs aliments. L’avantage de cette technique est qu’elle permet d’obtenir des productions plus importantes qu’en agriculture traditionnelle, en utilisant moins de ressources.

« Par ces temps de changement climatique, c’est une solution actuelle dans la mesure où elle permet de produire des aliments en utilisant seulement 10% de l’eau consommée par l’agriculture conventionnelle. Elle permet aussi d’obtenir 3 à 4 fois plus de rendement », précise-t-il sur Sputnik.

Depuis son lancement en 2015, Save Our agriculture a commercialisé plusieurs dispositifs aquaponiques. Le prix des kits varie entre 80 000 FCFA (122 euros) et 600 000 FCFA (916 euros) l’unité, en fonction de leur taille et des besoins du client.

En 2018, Flavien Kouatcha a réalisé un chiffre d’affaires de 58 millions FCFA (88 549 euros). Il envisage d’implanter au cours du premier trimestre de 2020, les premiers modèles d’unités aquaponiques en container 40 pieds dans la ville de Douala. Il espère que ce projet lui ouvrira les portes des grandes métropoles du continent africain.

Aïsha Moyouzame

Cet article est apparu en premier sur https://www.agenceecofin.com/entreprendre/1102-73732-le-camerounais-flavien-kouatcha-produit-des-legumes-a-partir-d-excrements-de-poissons

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.