Polémique au Super Bowl 2020 : Beyoncé, Jay-Z et leur fille Blue Ivy ne se sont pas levés pendant l’hymne national

0 48

La grand-messe du football américain a réservé (comme toujours) son lot de surprise. Dimanche 2 février, les people et les fans se sont retrouvés au Hard Rock Stadium pour assister au Super Bowl, la finale de la NFL qui a sacré les Kansas City Chiefs face aux 49ers de San Francisco. Dans le public ce soir-là : Beyoncé et Jay Z, venus accompagnés de leur fille, Blue Ivy. Un retour en fanfare pour la chanteuse – qui avait animé la mi-temps en 2013 puis en 2016 et avait interprété l’hymne national en 2004 – ainsi que pour le rappeur, qui était producteur du concert de cette année. Sauf que dans les tribunes, la petite famille a fait polémique. La raison ? Ils ont refusé de se lever, comme le veut la coutume, lorsque Demi Lovato a interprété The Star-Spangled Banner, comme le montrent des images publiées sur TMZ. Un véritable sacrilège de l’autre côté de l’Atlantique.

Et si personne n’a avancé la raison pour laquelle la famille a tenu à rester assise, plusieurs internautes et médias évoquent leur opposition à la politique de Donald Trump et leur soutien à Colin Kaepernick, du nom du quaterback qui avait posé un genou à terre pour protester contre les violences policières à l’égard des Afro-Américains. En s’associant avec la NHL il y a quelques mois d’ailleurs, Jay Z avait tenu à assurer qu’il soutenait toujours ce geste fort. Il expliquait alors vouloir seulement « passer à la phase suivante » avec ce partenariat. « Nous oublions que le but de Colin était d’attirer l’attention sur l’injustice sociale. Dans ce cas, c’est un succès, avait déclaré Jay Z. C’est la phase suivante. Il y a deux parties de protestation. Vous sortez et vous protestez, puis l’entreprise ou l’individu dit : ‘Je vous entends. Que faisons-nous ensuite ?' »

Beyoncé : « Colin a toujours été très respectueux »

Beyoncé avait elle aussi tenu à apporter son soutien et son amitié au joueur de football américain. En 2017 lors de la cérémonie du Muhammad Ali Legacy Award, qui récompense la personnalité sportive la plus engagée de l’année, la star avait remis le prix à Colin Kaepernick. « Il a été dit que le racisme est tellement américain, que quand nous manifestons contre le racisme nous manifestons contre l’Amérique, lançait-elle alors. Mais soyons très clairs : Colin a toujours été très respectueux des individus qui servent et protègent notre pays, nos communautés et nos familles sans rien demander en retour. Son message concerne seulement l’injustice sociale d’un peuple historiquement marginalisé. Ne nous méprenons pas. » En plus de cette mise au point, Beyoncé avait remercié Colin Kaepernick pour son « cœur généreux », « ses convictions » et « le sacrifice personnel qu’il a fait ».

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/polemique-au-super-bowl-2020-beyonce-jay-z-et-leur-fille-blue-ivy-ne-se-sont-pas-1080103

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.